Articles tagués : esteren

un petit concours bien sympatique a tenter!

un petit concours bien sympatique a tenter!<= cliquez ici

Mon ami Fanarié propose de gagner le deuxième CD de la bande originale des Ombres d’Esteren – Dearg en répondant à 5 questions

Attention ça n ‘est pas si facile que ça en a l’air!

Bonne chance j’y participe aussi!

Catégories : Cadeaux et promos des lecteurs, détente, news | Étiquettes : , , , | Un commentaire

J’ai enfin joué aux Ombres d’Esteren : Compte rendu de la partie du mardi 26 novembre 2013 à Ukronium 1828

Il était temps que Kerlaft le Roliste teste pour vous cet incroyable jeu de rôle qu’est Les Ombres d’Esteren.

esteren_fr_860px

Double test d’ailleurs car la partie en question était organisée dans la somptueuse salle Ukronique du magasin Ukronium 1828 à Lyon pendant sa semaine spéciale Jdr.

ukronium_logo_large

Le maître du jeu pour cette initiation n’était autre que Adrien Constans, un des deux responsables du jeu de rôle de ce magasin et je crédite volontiers celui-ci qui m’as plus qu’aidé à rédiger ce billet.

Kerlaft  et A Constans

Pour faire honneur à cet événement exceptionnel, j’ai réendossé mon lumineux costume de mage pour la session.

La salle hébergeait quelques 4 parties simultanément (pathfinder, victoriana et dark heresy si ma mémoire est bonne) Autour de la table : outre votre serviteur et Adrien Constans déjà cité plus haut, on retrouve Varn (oui le Damien du blog et du stand Kerlaft le Roliste) ainsi que chocho, Jonathan et Thieffaine : d’autres joueurs venus comme moi découvrir cette merveille.

DSCF2980

Le défi est lancé nous avons à peine 3h30 pour boucler notre initiation.

Distribution des pré-tirés magnifiquement illustrés et documentés.

pretirelochvarn

La répartition des compétences et autres caractéristiques n’est pas sans me laisser penser dans l’esprit à celle de l’anneau unique.

Au fur et à mesure du jeu, je me suis également rendu compte que ces fiches n’étaient absolument pas optimisée grosbill mais que leur intéressants résultats donnaient des personnages à la fois paradoxales et torturés, à l’image des ombres dénaturées de cet effroyable univers.

Les illustrations sont magnifiques.

les-ombres-d-esteren-livre-2-voyages-2

Parmi les personnages proposés, je choisis Ean l’espion, un malheureux déraciné dont le rôle s’apparente à celui du voleur. Mes compagnons seront : Mor le guerrier pacifiste ; Arven la farouche combattante, prônant l’honneur et la chevalerie ; Yldiane, la varigale (messager qui assure la communication et les unions entre les villages épars du monde des ombres d’esteren) et Liam, un lettré aux théories multiples…

Le scénario testé, pardonnez moi pour le spolier, sera L’automne rouge.

La partie commence par la découverte de Mor le guerrier pacifiste, retrouvé sur les rives d’un lac, blessé et amnésique, auprès du cadavre d’un des jeunes gens du village, appelé Herven.

De retour au village, Mor est confronté au conseil du village.

Notre compagnon, accusé de ce meurtre, doit être jugé par la vindicte populaire. Heureusement la démorthen (sorte de druide/sage) du village s’interpose et nous laisse 3 jours pour retrouver Maella, une amie de Herven, qui a disparue depuis peu, et innocenter notre bon compagnon.

Sur les lieux où Mor a été retrouvé, nous trouvons des empreintes de chiens, ceux utilisés par le fils du dirigeant des mines, nommé Alban.

Nous assistons ensuite aux funérailles de Herven, durant lesquelles je profite de l’attention générale à la cérémonie pour aller faire un tour au domicile d’Alban, que nous soupçonnions être coupable de quelque félonie.

A son domicile, je dérobais un étrange livre écrit par le grand père d’Alban, traitant d’ésotérisme, sorcellerie, et mythes anciens. Mes compagnons recueillent pendant ce temps d’autres informations, auprès des habitants. Une rapide enquête nous amène à la conclusion qu’Alban, jeune homme martyrisé depuis son plus jeune âge par son père, est le coupable de toute l’affaire dans laquelle Mor se trouve.

Seulement, il nous fallait au préalable trouver des preuves, et surtout, trouver la jeune fille disparue. Nous avons appris qu’Alban, Herven et Haella, qui étaient amis, se rendaient régulièrement dans les bois, où ils possédaient une cachette.

Le seul qui put nous indiquer le bon chemin fut Firmin, le prêtre d’un monastère voisin au village.

En lisant le livre trouvé au domicile d’Alban, nous apprîmes également qu’un objet rare, précieux et mythique se trouvait peut être sous la montagne, et que divers tunnels creusés par le grand père d’Alban, avant sa mort y menaient peut être.

Alban, quant à lui semblait très intéressé par cet objet précieux, appelé Ambre.

Nous trouvâmes au fond des bois la cachette d’Alvan et de ses amis, mais elle était vide, hormis le journal intime d’Alban.

Dans ce dernier Alban décrit comment lui et ses compagnons ont tenté d’enlever Mor pour le sacrifier à « l’entité supérieur qui habite l’Ambre ».

Notre compagnon Mor se souvient alors de tous les détails de l’embuscade, et surtout du petit jeu de Maella, pour le séduire et l’amener sur les rives du lac, seul.

Le journal nous a très clairement prouvé la folie d’Alban, qui avait ensuite enlevé Maella, pour la sacrifier le jour même, à midi.

Il nous restait tout juste deux heures pour trouver la mine où il préparait son rituel. Heureusement, un plan dans son journal en indiquait la position.

Arrivés sur place, nous remarquâmes l’atmosphère oppressante, les cierges rouges et noirs disposés le long du tunnel de la mine.

Puis nous parvînmes dans une chambre.

Au fond, une porte nous mena dans la salle sacrificielle : un pentacle était tracé sur le sol, au centre duquel la pierre d’Ambre brillait.

Maella, attachée sur une lourde pierre, nue, hurlait de terreur, tandis qu’Alban, couteau brandit s’apprêtait à la sacrifier.

Nous tentâmes d’arrêter Alban, mais il fut plus rapide que nous et arracha le cœur de la jeune femme, avant d’en engloutir une partie, totalement inconscient de notre présence.

Nous ne sommes pas parvenus à sauver Maella, mais il nous restait la vengeance. Notre ardeur fut cependant quelque peu amoindrie lorsqu’Alban se contorsionna, et se transforma, avec craquements et élongations musculaires, en une créature abjecte, parodie d’humanité, munie de gourdes griffes et bien plus solide que ne l’était Alban…

Le combat fut féroce : les monstres dans ce jeu sont incroyablement difficiles à tuer et font extrêmement mal.

D’un revers de griffe, il nous enlevait la moitié de nos points de vie et nous jetaient à bas, loin de lui.

Quant à sa résistance….Et bien il fallu de nombreux coups pour en venir à bout. Mor tomba au cours du combat, mortellement blessé.

Et nous fûmes tous plus ou moins atteints, sauf moi, qui me trouvait un peu plus loin, harcelant mon ennemi de flèches (je me suis quand même pris un petit choc rocheux, suite un échec critique de ma part).

Alban mourût, et nous détruisîmes l’Ambre, qui s’avérait être une pierre possédant de rares propriétés : du flux fossile, sorte de mélange entre l’uranium et le pétrole, se trouvait à l’intérieur. Ce genre de substance est utilisé par les magientistes, qui fabriquent des machines à l’aide d’une semi technologie, empreinte de magie (d’où le nom de magience). De retour au village, la démorthen/chamane, soigna Mor, et nous pûmes prouver son innocence.

Malgré que nous n’ayons pas pu sauver Maella (parce que nous avons passé trop de temps à chercher des preuves supplémentaires pour prouver la culpabilité d’Alban), nous avons tout de même pu mener à bien notre enquête et mettre fin aux méfaits du jeune fou.

table esteren

Le scénario a plus été orienté sur une enquête surnaturelle, aux conséquences et aux rebondissements parfois surprenants, mais il aurait aussi bien pu être exempt de tout élément surnaturel !

Le système de jeu, simple et complet, permet aux joueurs d’interpréter librement ses choix et actions, sans pour autant donner au jeu une trop grande facilité : de mauvais choix, ou des choix trop hardis sont bien vite sanctionnés par cet univers dangereux et sans pitié.

fdpesterenhd

Pour jouer, il suffit d’un unique D10 : on ajoute le résultat du dé au score de la compétence utilisée, dans le but de dépasser un seuil de difficulté (plus ou moins grand en fonction de la difficulté de l’action. Un coup critique intervient sur un 10, et un fumble sur un 1 (ces derniers sont terribles, ils engendrent la plupart du temps une perte de 5 points d vie, sur un total de 19).

La prise en main côté MJ contient un ingénieux élément inédit, car une signalétique sur le module permets à chaque fois de faire jouer les Ombres d’Esteren de 4 façons façons différentes : réaliste/enquête, bourrine, surnaturelle. .. Un diagramme de gant simplifié permet également au mj de faire suivre la chronologie de l’aventure sans trop de prise de tête et de nombreux récapitulatifs permettent une prise en main rapide.

Ce jeu est brillamment pensé et l’on sent à la lecture de ces ouvrages, le travail assidu et passionné d’une armée de passionnés aux qualités complémentaires.

Concert 2 lyon esteren tour 2013

Pour la séance de dédicaces extraordinaire qui a eu lieu à la fin de cette étonnante semaine en prémices aux concerts d’Esteren, j’ai eu l’honneur et le plaisir de me voir offrir par mon généreux ami Fanarïé le précieux sésame à la maitrise du jeu des Ombres d’Esteren : l’univers. Je pense faire un autre post pour raconter cette après midi extraordinaire de dédicace.

Je te remercie encore mon ami, à la fois pour ce somptueux présent et pour le fait de m’avoir fait découvrir ce jeu de rôle que mérite le fabuleux succès qu’on lui connaît.

DSCF2993

IMG_0001_NEW IMG_0002_NEW IMG_0003_NEW IMG_NEW

Catégories : jeux de rôles, Mes parties de Jeux de Rôles | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Partie Les Ombres d’Esteren le Mardi 26 novembre 2013 à Ukronium 1828 et Dédicace et grand concert des Ombres d’Esteren le 30 novembre 2013

Je suis tout excité,  ce mardi, je vais enfin pouvoir découvrir le si célèbre et récompensé jeu de rôle français : Les Ombres d’Esteren.

esteren_fr_860px

La partie de jeu de rôle

Les astre me sourient, je vais enfin pour jouer!

Le MJ des Ombres dEsteren : A. Constant, le responsable jeux de Rôles à Ukronium 1828 himself (les rôliste d’Ukronium 1828), m’a fait savoir que la partie d’initiation devrait durer environ 3 heures.

fdpesterenhd

La date de la soirée jeux de rôles habituelle d’Ukronium 1828 ayant été décalée, j’ai enfin l’opportunité de pouvoir tester les somptueuses salles du magasin Ukronium 1828.
couv_prologue_440px

Pour marquer le coup et parce que je suis un grand rêveur, je vais ressortir ma tenue de magicien Kerlaft le roliste que j’avais étrenné à Octogones 2013.

image

J’ai donc réparé et amélioré mon bourdon et rassemblé les effets magiques de Kerlaft le Roliste pour faire hommage à ce grand jeu qui d’après les dires de certains devrait atteindre la notoriété de D&D 3.5.

les-ombres-d-esteren-livre-2-voyages-2

Ce jeux de rôle Français (cocorico!) low fantasy horrifique se joue au d10 et encore une fois le sacro saint GROG en a fait un superbe résumé-description que voila :

Les Ombres d’Esteren est un jeu réalisé par le collectif Forgesonges et s’inscrit dans un ensemble comprenant en particulier un jeu vidéo. Divers compléments sont disponibles sur le net, comme de la musique ou des aventures dont vous êtes le héros. Il s’agit un jeu à secrets, qui met l’accent sur l’horreur. Le fantastique est présent mais reste relativement discret : l’univers ne met en scène que des êtres humains, et il n’y a pas de magiciens lançant des boules de feu. Les personnages sont des gens normaux qui vont être confrontés à l’horreur et au surnaturel.

L’univers est, du point de vue technologique, essentiellement médiéval. Toutefois, bien des éléments, comme le vocabulaire et la religion traditionnelle, sont d’inspiration celtique ; enfin, une forme de science se développe. Le monde du livre de base comporte principalement une grande péninsule, nommée Tri-Kazel, qui est divisée en trois royaumes théoriquement alliés, qui portent les noms des trois frères qui les ont fondés il y a mille ans : Taol-Kaer, Reizh et Gwidre. Quelques îles proches sont également accessibles. La péninsule est séparée du reste du continent par une chaîne montagneuse difficile à franchir, suivie d’une plaine marécageuse.

Les trois royaumes ont évolué, et, mille ans après leur fondation, ont acquis des caractéristiques qui les distinguent les uns des autres. Gwidre, acquis à la foi du Dieu Unique venue du continent, est une société féodale de plus en plus proche d’une théocratie, alors que Reizh voit émerger une bourgeoisie urbaine et accepte dans ses villes les magientistes, sorte de mélange de magiciens et de scientifiques, également issus du Continent. Taol-Kaer mélange loi féodale et clanique. Plus fidèle à la foi traditionnelle proche de la nature représentée par les demorthèn, qui évoquent des druides, le royaume se méfie des magientistes comme des prêtres venus de Gwidre.

Les bardes sont des conseillers influents et des diplomates. Quant aux varigaux, ce sont des messagers, toujours sur les chemins, même les plus périlleux, maintenant le contact entre les diverses parties de la péninsule.

Hormis les affrontement entre les royaumes, le plus grand danger semble être les monstres nommés feondas : ces créatures, d’origine inconnue, d’apparences et de pouvoirs très variés, menacent depuis des temps immémoriaux la survie même de l’humanité.

Pour les combattre, outre les armes, existent trois formes de magie. L’art demorthèn, qui a perdu certains secrets et pas mal d’influence, se base sur l’utilisation de pierres gravées de symboles mystiques, les ogham. Les tenants de la foi du Dieu Unique voient les Élus du Temple capables de réaliser des Miracles. Enfin, les magientistes apprennent par l’étude à extraire l’énergie de toute chose, vivante ou non, le Flux, à la stocker dans des récipients et à s’en servir comme source d’énergie pour leurs artefacts.

Les personnages sont créés en suivant une série d’étapes : choix du peuple pour commencer, puis du métier. Celui-ci détermine la compétence principale et les compétences accessoires du personnage, dénommées Domaines primaires et secondaires. Si un Domaine atteint 5, il ne peut plus progresser, mais les Disciplines, spécialisations de ce Domaine deviennent accessibles et peuvent, elles, progresser. Des points sont ensuite à répartir dans les 5 voies de la combativité, de la créativité, de l’empathie, de la raison et de l’idéal. Elles représentent les caractéristiques mentales. Ensuite, ce sera l’âge et l’histoire personnelle qui seront déterminés, suivis par le choix des traits de caractères et des avantages et désavantages.

Les actions sont résolues par le jet d’un dé à dix faces et dont le résultat, ajouté à un domaine, ou une discipline, et une voie, est comparé à un niveau de difficulté dépendant de l’action entreprise. Mais une voie d’un niveau élevé peut être dans certains cas un handicap, et le personnage peut alors céder au travers correspondant à sa voie d’autant plus facilement. La raison peut devenir le doute, l’idéal peut aboutir à la culpabilité, ou la créativité, à la subversion. La santé mentale entre en jeu quand les scènes sont émotionnellement fortes et peut produire divers désordres mentaux. Des points de survie viennent fournir une possibilité de relancer un dé ou d’ignorer temporairement la douleur.

pretirelochvarn

Dédicaces et concert

Voila pour la partie, mais en fin de semaine un événement extraordinaire va se produire :

Il vous faut savoir que le samedi 30 Novembre, les 18 stars du staff des Ombres d’Esteren seront à Lyon à partir de 14 heures pour dédicacer leur merveilleux ouvrages dans cette même boutique Ukronium 18208.

Dedicace à Ukronium 1828

Il y une forte probabilité que j’y vienne costumé en Kerlaft avec bourdon, grimoire et appareil photo.

Seront également présent quelques rolistes d’exception influents et incontournables qui auront fait un déplacement de plusieurs centaines de kilomètres pour venir : Magnamagister, Fanarie, Amiral Morgenstein et j’espère egalement y rencontrer plein d’autres têtes rolistes connues du blog ou du forum.
A vendredi les amis!

New kerlaft token

Ce jeu de rôle français est aussi le premier au monde à proposer ses propres concerts de musique classique inspirés du jeu de rôle.

Le soir du 30 Novembre 2013, ce ne seront pas moins de deux concerts qui seront donnés à 17h45 et 20h30 au GRAND TEMPLE DE LYON
3 Quai Victor Augagneur, 69003 LYON 03, Salle du temple.

Concert 1 lyon esteren tour 2013 Concert 2 lyon esteren tour 2013

Un événement personnel incontournable m’empêchera d’y être présent Kerlaft reste le champion incontesté du Fumble) mais sachez que les billetteries des magasins rolistes lyonnais Ukronium 1828, Trollune ainsi que la FNAC proposent encore quelques places à des prix assez abordables.

Allez y pour moi et racontez moi comment c’était!

Bientôt, le compte rendu de ma partie des Ombres d’Esteren. Tu vois Fanarie je m’y met enfin!

Jeux de Rôles et Roleplay pour tous!

Catégories : jeux de rôles, Mes parties de Jeux de Rôles, news, Reportages | Étiquettes : , , , , , | 7 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :