Archives mensuelles : mai 2013

Je teste enfin Hollow Earth Expédition ce soir

Ce soir ça va pulper grave…
Khomenor m’organise un Hollow Earth Expédition car je n’y ai jamais joué.
image

C’est un jeu de rôle qui se joue avec style et panache, un peu comme les mousquetaires de l’ombre où les actions d’éclat offrent des bonus.

L’ambiance est celle des vieux films bd et romans faciles qui ont bercé notre tendre enfance et celle de nos parents.
Pour l’occasion j’ai revu Capitaine Sky. Pour les autres films, ce n’était pas nécessaire tellement je les ai vu étant enfant : flash Gordon, Jack Burton, indiana Jones, et tout les vieux film diffusé à la « dernière séance »…

C’est partie pour tenir son pistolet comme une rapière, recoiffer une mèche de cheveux façon L’Oréal et découvrir les seceets de la terre creuse peuplée de dinosaures, de conquistadores immortels, de sorciers mutants, de robots et de nazi zombies.
image

Je m’entraîne pour l’accent Italien car je vais jouer un espion américain sous la couverture d’un marin italien.

Ps: archi je vais faire honneur à ton style

Publicités
Catégories : jeux de rôles, Mes parties de Jeux de Rôles | 4 Commentaires

14éme Festival de la bande dessinée BDécines avec Kerlaft le Roliste

Quand il se passe quelque chose de sympa à côté de chez soi c’est dommage de ne pas en profiter.
Et quand de surcroît il s’agit de rêver grâce à de belles histoires, de captivant scenarii servis par de merveilleuses illustrations, il ne faut plus hésiter.

Le monde de la bande dessinée marche main dans la main avec le monde des jeux de rôles, car il est le fruit de cette même imagination débordante qui fait la richesse de ces oniriques loisirs.

IMG_0004

Ces samedi 25 et dimanche 26 Mai 2013 on lieu à Decines (69) la 14éme édition du salon BDécines accueilli au Centre Culturel le Toboggan. (Près de la mairie)
image

Présidée par le papa de Buck Danny cette manifestation gratuite compte de nombreux artistes qui ont répondu présent.

On y trouve des bandes dessinées de tout styles et chacune y trouve son publique. Les dédicaces sont légions et dispensées avec sourire et disponibilité.
image

On retrouve :

BERGESE Francis

Invité d’honneur et auteur de l’affiche BDécines 2013 dessinateur de Buck Danny depuis le tome 41. On lui doit ainsi plusieurs dessins de couvertures d’albums de Tanguy et Laverdure.
image

TOTA Ciro
Illustrateur du célèbre Aquablue  et des Conquérants de Troy
image

BROCARD Philippe Il est l’auteur de la série J’apprends la BD dont le tome 5 sort en 2007. L’album Apprends-moi le dessin sort en 2010 : une nouvelle version entièrement redessinée, dynamisée et mise à jour de son ancienne collection.

http://www.philippebrocard.fr/
image

LAPO Alessio
Il a travaillé le tome 1, Abyssus Abyssum invo, sur Les seigneurs de Cornwall, sur Codex Sinaïticus et sur le 3ème tome de l’Agence Interpol.
image

NAURIEL – Magali Lacombe qui dessine la série Nanami dont le tome 5 de Nanami, le combat final sort en 2012.

http://ladynauriel.blogspot.com/Haut de la page
image

CHANTELOUVE Franck
Franck Chantelouve est un dessinateur autodidacte. Il a participé à l’ouvrage Plus jamais ça! 100 crayons pour effacer la marée noire aux éditions L’Erika en 2000. Avec Gilbert Bouchard, il publie 12 planches de L’Histoire du Nord Isère  en BD. De décembre 2000 à décembre 2001, il travaille pour le quotidien Le Progrès. En 2002, il travaille avec Yves Mitton sur le 1er tome de Papoose : Teepie en folie. La série continue avec le Tome 2 de Papoose : Circus !

http://mitton.free.fr/docs/PAPOOSE.htm
image

MOGAVINO Simona elle sort le 1er tome Les Reines de sang – Aliénor, la légende noire.
image

NUDD MITCHELL emilynuddmitchell@gmail.com http://emilysdrawings.blogspot.fr a coté de  MOHAMED David (http://www.grizzly-studio.com/drupal/)

image

HODBERT Yannick
Dessinateur de Pif le chien et d’Hercule.
image

AMOURIQ André
Scénariste et dessinateur,  de « Blek le Roc », Les Zypers et Les Prédictions de Nostra , L’Auto-école et Dôjô et le tome 1 de GLADIATORUS : Avé tous les massacrer !
image

D’AVIAU Jérôme – PoipoiExerçant d’abord comme graphiste de jeux vidéo pendant dix ans, Jérôme d’Aviau débute dans l’illustration par un blog BD sous le pseudonyme Poipoipanda. Pour sa première publication, il relate son expérience d’un saut en parachute en douze pages dans Le Grand Saut. Il participe ensuite à plusieurs albums collectifs tout en créant une série pour enfants, Ange le Terrrible, prépublié dansTchô !, mais aussi en illustrant des récits réalistes scénarisés par Loïc Dauvillier. En 2010, sur un scénario de Sibylline, il dessine l’album Le trop grand vide d’Alphonse Tabouret, bien accueilli par la critique. Depuis cette même année, il participe également au feuilleton en ligne Les Autres Gens. En 2011, il sort le 4ème tome Ange terrrible aux éditions Glénat.http://jeromedaviau.com

RIDEL Curd

Il travaille également pour  Pif le chien et son compère Hercule , »Tandori »,et le vilain petit canard.http://www.curdridel.com/accueil.htm
image

DOMAS Tatiana

Tatiana Domas est illustratrice et dessinatrice BD, elle sort Le Royaume d’Estompe.

Très abordable et disponible, ses livres font rêver et sont vraiment mignons. C’est une reveuse d’histoire comme moi, j’adore. J’éspere qu’elle trouvera le temps de venir à un Jeu de Rôle.

J’ai craqué pour ses petits livres pour enfant avec sorciere, princesses et chevaliers et j’en ai même ramené un pour l’histoire du soir de mes enfants : le dernier Cybelle 🙂

http://tdomas.canalblog.com  http://www.lafourmilierebd.org

IMG_0003

IMG_0005_NEW
image

JAFFREDO Marie

Marie Jaffredo dessinatrice, elle sort les séries : Les démons de Marie,  le Sang des Bâtisseurs.

http://www.mariejaffredo.com/index.html
image

KARINKA

Elle a publié moi Chloé, génie en herbe, Zone qui peut ! et Moi, Chloé… En Chœur.

http://chez.chloe.free.fr/Chloe/index.php
image

FERRA Olivier

Il sort Docteur Wong, ,Où la neige ne fond jamais,  mon Tibet et Jan.
image

LACAF Fabien

Il a dessiné pour « Charlie Mensuel »  « Métal Hurlant »a sortitLes Patriotes,Les Pêcheurs d’étoiles, Macadam, La Traque, et Monsieur N, a travaillé pour le cinéma sur Hussard sur le toit, Visiteurs 2. A publié Mandrin, le Bal des Chimères, Les Flammes de l’archange, Le Mystère Tour Eiffel et il était une fois le Carlton
image

MOSDI Thomas

Musicien puis auteur de jeux de rôles (Légendes, paru aux Éditions Jeux Descartes, Malienda, univers d’héroïc-fantasy écrit pour la revue Casus Belli), il s’attaque à un «nouvel univers créatif» : celui de la bande dessinée. En 1991, il publie, en collaboration avec Guillaume Sorel, le 1er tome de L’Ile des Morts. S’ensuit Xoco, réalisé avec Olivier Ledroit, une nouvelle série qui conforte sa réputation de conteur d’histoires fantastiques très sombres. Il travaille avec la société Infogrames, pour laquelle il réalise quatre albums inspirés de jeux informatiques, dont il est un «grand consommateur». Il reprend ensuite la série Les Héritiers du Soleil, sous la houlette de Didier Convard. Notons une série dans l’univers de Malienda, avec Bihel, une autre intitulée Chimères, avec Joseph Béhé, et aux éditions Delcourt : Serpenters avec Freddy Martin, La Graine de Folie et Korrigans avec Emmanuel Civiello. En 2013, sort l’intégrale la Graine de Folie aux éditions Delcourt.

Saperlipopette! Il était accaparé par les dédicaces, je n’ai pas eu le temps de discuter avec lui et surtout, je ne connaissais pas sa sympatique . C’est cruel mais c’est comme ça 😥 . Je me rattaperai une prochaine fois

image

GAUTHIER Séverine

Dessinatrice et écrivain, elle sort NOODLES ! La série Washita, Cœur de Pierre.
image

GERVAIS Thomas

Thomas Gervais dessinateur des Mondes de Corback avec qui on bien parlé monde de Jdr, un artiste bien sympatique.

http://studiocorbak.overblog.com/.

image

MAITRE Jim

Il a travaillé sur les albums de la série Compagnie des Glaces adapté des livres du même nom. Puis il sort le tome 1 de 1/7 : Terre Jumelle, 2/7, 3/7 : Amsterdam, 1675.

On échangé sur le monde roliste, c’était super cool j’espère lire ses BD…

IMG_0002
image

MORIQUAND Nelly – Scénariste

Avec avec Fabien Lacaf elle sort La Reine Noire, Les Pêcheurs d’Etoiles, Monsieur N, Le Bal des Chimères,«sans peur et sans reproche» !  il était une fois le Carlton.
image

REGNAULT Christophe

Christophe Regnault illustre régulièrement des magazines pour la presse vidéoludique (Ankama). En 2012, il sort Chasseurs de scoops aux editions Glénat.
image

Laurent Ségal

Un stand original qui vendait un reportage sur la fabrication d’une grande BD de sa conception à sa sa sortie papier, dommage que mes finances n’étaient pas au beau fixe sinon je serais reparti avec 🙂

image

Stand Naphée

Spéciale dédicace au stand Naphée tenu par Naï et Miya illustratrice de talent et qui de suroit fréquentent les milieux rolistes.

Http://napee-shop.com collectifnapee@yahoo.fr

image

image

Merci Naï pour ce superbe dessin ainsi qu’à ton mari qui m’as donné envie de remettre les jeux de zombies en haut de la pile pour le choix de mes prochains jeux de rôles.

Kerlaft le roliste 2013

Je crois que vous allez voir cette nouvelle image de plus en plus souvent sur mon blog…

Catégories : détente, news, Reportages | Poster un commentaire

Partie jeu de role Rogue Trader du 14 mai 2013 Compte Rendu

Comme promis voici le compte rendu écrit par les autoplumes d’Ikaruga et Searince

Rogue Trader I La cargaison

Suite au sauvetage épique et mémorable du Débonnaire, de son équipage, de sa cargaison, et de son haut dignitaire Eldar, les membres d’équipage du vaisseau l’Anarchiste, sont devenus les chouchous des média. Le magazine “Voici la Galaxie” a reçu pour vous, en exclusivité, Tessa, Archimilitante sur le vaisseau, et Keira, Sénéchale et commandant en second de l’Anarchiste. Elles reviennent pour vous, en exclusivité, sur les détails de cette mission.

Journaliste VLG

VLG : Keira, Tessa, bonjour

Keira : Bonjour !

Tessa : Bonjour !

VLG : Merci à vous deux de nous accorder cette interview, j’imagine que vous devez être très sollicités, actuellement.

K : Oui, oh, un peu, vous savez, les affaires, c’est toujours prenant, surtout par les temps qui courent, néanmoins c’est toujours un plaisir de faire partager un bout de notre quotidien, et tout ce caractère épique qui pimente nos vie !

T :Tout à fait ! C’est pas comme si on avait le temps de traîner dans les bars ou de faire les boutiques. Mais parce que c’est vous, on veut bien vous accorder un peu de notre temps !

VLG : Commençons par le commencement, comme on dit ! (rires) Expliquez-nous comment l’Anarchiste a été embarqué dans cette histoire folle.

 Vaisseau Rogue Trader L'anarchiste

K : Ça a commencé de la manière la plus simple du monde à vrai dire. Nous avions une cargaison à livrer sur Lucine Expirae, un monde forge. Vous avez peut-être eu vent des combats qui font rage sur Burnscour. Hé bien comme d’habitude, la guerre n’est pas un drame pour tout le monde ! (sourire)

Lucine Expiriae

T : C’est sûr que dès qu’une guerre éclate, les mondes forges sont rarement les plus à plaindre ! Mais dès le début, je sentais que les choses avaient mal tourné : on parlait de vaisseaux en partance pour Burnscour qui ne seraient jamais arrivés et perdus corps et biens depuis, d’une race Xénos si puissante qu’il était prévu que les Space Marines aillent leur prêter main forte … Que des rumeurs, bien sûr, mais c’était préoccupant…

Grabuge sur Burnscour

K : On en a profité pour éviter de repartir à cale vide. Enfin, ça c’était surtout une lubie du Capitaine, Eric CavhErn – de vous à moi, il y a des noms de famille pas simples à porter, quand même. Moi, quand on nous a parlé du grabuge sur Burnscour, je n’ai eu qu’une envie, c’était de remonter immédiatement à bord du vaisseau ! Enfin bon, le Capitaine a toujours raison il parait, mais j’admets ma frustration à ne pas repartir de suite ! Et pendant que nous on bossait, cette petite coquine de Tessa en a profité pour arpenter les bars du spatioport (clin d’oeil vers Tessa) mais je vais me faire une joie de lui laisser vous en parler ! (rires)

Bars et boutiques du spacioport

T : Oui oh ça va, hein ! Tout ça parce que j’essayais d’avoir plus d’informations auprès des libres-marchands de passage dans le coin, je me fais traiter d’allumeuse ! Et je vous raconte pas sur quoi je suis tombée, ça vaut mieux … Attends qu’on parle de ton Eldar, toi …

Séraphin par contre, notre contact à qui on a livré notre cargaison, était plutôt pas mal, aussi bien physiquement que bancairement, mais trop marié et dragueur à mon goût …

K : Si vous n’avez pas compris elle cherche un mari, si vous êtes mignon et bien charpenté, transmettez votre CV avec photo à la rédaction, qui nous fera suivre !

T : Et au passage, si vous êtes efféminé, si vous faites 50 kg tout mouillé et que vous passez deux heures dans la salle de bains à vous mettre de la crème anti-rides et trois pots de gel, faites passer votre CV à Keira ! Huhu !

K : Oui bah au moins c’est swag et plus agréable à regarder. Bon, pour en revenir à ce qui nous intéresse, en revenant vers le vaisseau nous croisons le désormais regretté Capitaine Ivof, feu le Capitaine du Débonnaire… Une marchand bien sympathique, avec toujours une longueur d’avance sur nous, je n’ai jamais compris comment il se débrouillait, le scélérat…

Feu Capitaine Boris IVOF frere de Vladimir Le second

T : Sauf que cette fois-ci, ça ne va pas lui réussir … Mais on y reviendra.

VLG : Le lendemain vous quittez donc Lucine Expirae en direction de Burnscour. Que s’est-il passé ensuite ?

K : Au début tout allait bien, notre Navigator nous a emmené dans le warp tout ce qu’il y a de plus classique, bien qu’il eût passé une nuit affreuse, à l’entendre. Liberty aussi était mal à l’aise… Ah oui, Liberty c’est l’IA de l’Anarchiste, un peu particulière, elle se matérialise sous forme d’une petite fille, c’est un peu déroutant les premières fois… Je ne suis pas trop à l’aise avec elle, en revanche Tessa beaucoup plus ! Et donc, pour Liberty et le Navigator, il y avait des perturbations inhabituelles et peu naturelles dans le Warp. Enfin encore plus que d’habitude quoi.

Liberty

T : On ne peut pas dire que Liberty ait habituellement un comportement “normal”, mais là, elle commençait à sérieusement m’inquiéter ! Elle racontait avoir été attaquée dans le Warp par une créature démoniaque, la pauvre enfant semblait terrifiée ! Et il lui en faut ! Là-dessus, notre champ de Geller nous fait défaut, nous obligeant à sortir du Warp précipitamment sous peine de nous faire dévorer par cette même horreur qui pétrifia Liberty et mit KO notre Navigator au passage… On sort donc du Warp sans savoir où, et surtout sans savoir quand …

K : Ensuite tout s’est un peu enchaîné. L’Astropathe a capté un signal de détresse très violent, du coup on a envoyé en reconnaissance un escadron de trois chasseurs, dont un piloté par le Pilote, Carl. Il nous signale effectivement la présence d’un vaisseau marchand en train de subir une attaque, mais on ne voit pas d’où viennent les attaques. En se rapprochant, il s’avère qu’il s’agit du Débonnaire, et l’équipage lance des appels à l’aide désespérés, ils nous supplient de les sauver, de venir récupérer leur cargaison. Liberty en remet une couche, elle nous dit qu’il faut qu’on ramène un homme et une caisse. La batterie canon du Débonnaire est morte, ils se font canarder par des ennemis invisibles… Bref, à nous de jouer.

Attaque du Debonnaire

T : On envoie trois de nos chasseurs en reconnaissance afin d’en savoir plus, avec en lead notre valeureux Carl. Il nous rapporte que les chasseurs du Débonnaire se font abattre les un après les autres par des tirs semblant venir de nulle part … Un des nôtres se fait également descendre. Afin d’éviter plus de pertes inutiles, nous décidons de ne pas envoyer d’autres appareils et de rapprocher notre vaisseau afin de couvrir nos amis à l’aide de nos tourelles. Mais trop tard, tous les chasseurs alliés s’étaient faits descendre…

K : Liberty nous parle de corbeaux, on ne comprenait rien, et puis sur un coup de chance, on arrive à avoir une image radar suffisamment longtemps de ces fameux vaisseaux invisibles. Ils ressemblaient effectivement à des corbeaux ! Ils en avaient la fluidité, la finesse… Un tel niveau de technologie ne pouvait être maîtrisé que par les Eldars.

Vaisseau Eldar

T : Pendant ce temps, le Débonnaire étant à deux doigts d’exploser, ils nous envoient des navettes de transport avec leur équipage afin qu’on leur porte secours. Ceux-là, on ne les laissera pas crever ! Comme on ne peut pas les détecter, on fait un tir de barrage tout autour des navettes dans l’espoir d’en dézinguer un ou deux par un tir chanceux, au pire leur interdire d’approcher les navettes. Malgré nos efforts, quelques navettes ne sont jamais arrivées à destination.

K : Néanmoins, nous avons pu également sauver une bonne partie de l’équipage. Il a fallu se serrer un peu, mais au moins ces gens étaient en vie, et n’ont pas connu le sort d’Ivof, et des braves tombés avec lui ce jour-là.

T : Ah, au détour d’une conversation avec le Débonnaire, nous apprenons qu’un mois s’est écoulé depuis notre départ de Lucine Expirae…

K : Comme quoi on est vraiment sorti du Warp n’importe comment. Mais en vie, et honnêtement c’est tout ce qui compte.

Sortie du Warp

T : Une fois les survivants récupérés, il était temps d’aller chercher cette cargaison ! Keira, le Capitaine, un groupe de soldats aguerris et moi-même montons dans une navette de transport, pendant que notre pilote nous escorte dans un chasseur. Ça a été l’occase pour moi d’abattre une poignée de chasseurs ennemis avec un peu de chance, certes, mais beaucoup de maîtrise avant tout !

K : Tessa, toujours toute en modestie !

T : Notre pilote n’a pas eu tant de chance et son vaisseau a subi de lourds dégâts, l’obligeant à se poser en catastrophe à l’intérieur du Débonnaire. D’après ses communications, il a été attaqué et, quelques secondes plus tard, plus aucun contact. Et là on s’est tous dit “c’est pas bon du tout”.

Une fois posés sur le vaisseau et nous être assurés que Carl, bien qu’inconscient, allait bien, nous nous divisons en deux groupes : le capitaine, Keira, et un groupe d’hommes de main se dirige à la cabine de pilotage pour sauver le capitaine Ivof et la cargaison. Le reste des hommes et moi-même nous occuperons de neutraliser les renforts ennemis avant qu’ils n’arrivent sur le pont pour que nos amis ne se retrouvent pas pris en tenailles. Certains de mes hommes périrent sous les coups ennemis, mais la situation fut maîtrisée en quelques minutes.

L'heroique Boris IVOF

K : De notre côté nous nous précipitons dans les coursives, vu la situation ce n’était pas vraiment le moment de traîner. En arrivant dans le couloir face au cockpit, on tombe sur plusieurs Eldars en train de monter une batterie mobile afin de bien enfoncer la porte – Ivof et le reste de l’équipage s’étaient retranchés derrière. On a profité de l’effet de surprise pour prendre les Eldars à revers. Des pirates, bien évidemment. Alors bon, moi, ça me fait toujours un peu mal au coeur de tirer sur les Eldars. Vous voyez, ils sont tellement… il y a tellement cette part de mystère en eux, je sais que l’Inquisition va moyennement apprécier mes propos, mais quand même… Enfin, là c’était une question de vie ou de mort, alors tu réfléchis pas trop. Bref, on maîtrise la situation, et on accède au cockpit… Entre temps Carl nous a rejoint, j’ai pas bien compris, il était en sale état, là il semblait péter la forme… On a du rater 2-3 trucs… Dans le cockpit la situation n’est pas très glorieuse. Nous trouvons Ivof plus ou moins mourant, qui nous demande de prendre sa cargaison, et un passager qu’il nous désigne, un bonhomme tout encapuchonné, on ne voyait pas sa tête, rien.  Je sais pas si vous avez déjà eu l’occasion de voir dans les livres des légendes anciennes des images de Nazgul, bon, ben il y ressemblait vaguement, avec sa cape  rabattue sur son visage et tout. On propose bien évidemment à Ivof de venir avec nous, mis celui-ci… Ivof refuse de venir avec nous. “C’est mon vaisseau, je ne le laisserai pas aux mains de ces pirates ! Je mourrai avec lui ! Vous partez, vite !” et là il enclenche le mécanisme d’autodestruction. Donc ben pareil, tu rélféchis pas, tu cours. Le passager mystère passe devant , nous permettant d’éviter des grenades qui nous étaient destinées, le souffle de l’explosion rabat sa capuche, et là, que vois-je… Un Eldar. Mes compagnons ont marqué un temps d’arrêt. J’ai crié “On réfléchit pas on court !”. Et on a couru. Cela dit, moi quand j’ai percuté qu’en plus de la cargaison, on emmenait aussi un Eldar avec nous, j’étais comme une dingue. Ca m’a donné des ailes pour transporter cette boîte très lourde, et regagner la navette le plus vite possible. On récupère la team menée par Tessa, et on remonte dans la navette fissa.

Eldar au combat

VLG : Vous regagnez donc la sécurité de l’Anarchiste, avec en plus cette caisse mystérieuse couverte de signes étranges, kabbalistiques, et un Eldar…

K : Surtout un Eldar ! Bon, je plaisante, la caisse était pas mal intrigante également. Liberty s’en est approché, elle nous a dit qu’elle était à la fois “attirée et repoussée”. Le Navigator et moi voulions l’ouvrir, mais le Capitaine nous en a dissuadé : pour lui, si Liberty disait qu’elle était repoussée, ce n’était pas bon. Et effectivement, il a été plutôt bien inspiré sur ce coup-là.

T : On pensait nos ennuis terminés, mais c’était trop beau ! Le vaisseau-mère Eldar se rapproche et commence à nous tirer dessus ! Le capitaine donne l’ordre de fuir mais les réparations du moteur Warp n’étaient pas encore terminées. Ni une ni deux, je saute sur les commandes de la macro-batterie et pilonne le vaisseau ennemi. La bienveillance de l’Empereur était avec moi car le vaisseau fut parcouru d’explosions et des morceaux commencèrent à se disloquer, l’obligeant à faire une manoeuvre de retraite. Le capitaine ordonne qu’on le poursuive, l’occasion rêvée de tirer à la Lance sidérale, qui ne manqua pas non plus sa cible et fit exploser cette racaille Xénos !

Vaisseau pirate eldar

K : Et là, franchement, je me suis dit “Trop la classe Tessa”. Tu sais, honnêtement parfois tu me bluffes, et là j’étais juste “mais wahou quoi”.

T : On détecte ensuite d’autres vaisseaux eldars venant récupérer l’épave de leurs collègues, pas le temps de s’éterniser ici !

Notre priorité est de déposer à bon port les réfugiés et éventuellement la cargaison d’armes prévue pour Burnscour.

Une fois le voyage commencé, nous commençons à poser des questions à notre invité mystère… qui s’avère être un ambassadeur Eldar ! Et à partir de là, vous auriez vu Keira… On aurait dit une adolescente à un concert de Justinius, pathétique !

Ambassadeur Eldar

K : J’aime les hommes de pouvoir, que veux-tu (rires). L’ambassadeur souhaite que nous l’escortions jusqu’à New Port-l’Errance pour qu’il y rencontre un certain Karl Cain et lui livre la mystérieuse cargaison… Il confirme nos soupçons sur le fait que les pirates étaient au courant de cette cargaison.

T : A ce moment-là, on pensait le plus gros de nos ennuis terminés, naïfs que nous étions…

Pendant le voyage, le Warp fait des siennes : toutes nos réserves de bouffe et d’eau se mettent à dauber ! Quasiment deux fois plus de bouches à nourrir et rien à manger et à boire … Une grande partie de l’équipage tombe malade ! Et Keira qui tombe dans le coma ! Mais malheureusement, même pas le temps de m’inquiéter…

Liberty fachée

Liberty est de plus en plus intriguée par le contenu du paquet à livrer, elle s’en approche et, comme hallucinée, dit “Papa ? Maman ?” et s’évanouit, emportant avec elle tous les instruments automatiques de navigation, obligeant le pilote à passer en commandes manuelles, qu’il n’a pas utilisées depuis plusieurs années et encore, pas en conditions extrêmes ! Comme si ça ne suffisait pas, notre vaisseau est pris dans une tempête Warp, nous obligeant à sortir au beau milieu de nulle part… A Chaudron, en plus ! A quelques parsecs du plus gros trou noir de la galaxie ! Un peu plus et on n’aurait plus jamais entendu parler de nous !

trou noir de chaudron

Sur les scanners, l’écho d’un autre vaisseau pas très loin de notre position : c’est le Redoutable, un vaisseau pirate ! Les félons connaissant notre réputation et notre férocité au combat, ils nous fournissent de l’eau et de la nourriture et nous promettent de retourner dans le droit chemin en l’échange de notre magnanimité. Sage décision !

VLG : Et ensuite ? Vous arrivez finalement à atteindre New Port l’Errance ?

port l errance

K : Finalement oui, j’ai pu être remise d’aplomb entretemps, bref, après moultes péripéties, nous atteignons enfin notre destination… Qui n’est d’ailleurs pas du tout notre destination de départ, mais bon, ça va avec le package “libre-marchand”, il faut être capable de s’adapter ! Bref, on demande à ce qu’on nous envoie des prêtres expérimentés, histoire e nous évacuer cette caisse en causant le minimum de dégat. Après ce qui est arrivé à Liberty, pas question qu’aucun de nous n’y touche. O

T : On demande également à rencontrer la personne dont le nom figurait sur le sauf-conduit, Karl Cain, qui, nous l’apprendrons plus tard, n’est rien moins qu’un proche de l’Empereur, je pense qu’on aura fait pas mal dans le VIP sur cette mission.

K : En parallèle, à la radio, nous avons le Grand Légat de New Port l’Errance – on vous l’avait dit, qu’on faisait dans le VIP ! – qui nous somme de lui fournir la marchandise. Nous avons refusé, je pense qu’il l’a eu saumâtre et qu’on n’en a pas encore fini avec lui. Bref, le croiseur de Cain vient à notre rencontre, nous accoste, et là on voit une palanquée d’Ultramarines qui nous aborde… C’était au tour de Tessa d’être pathétique !

Grand Legat

T : Fais ta maline, quand on a vu les ultramarines s’agenouiller devant l’Eldar, t’es pas restée vraiment digne non plus !

Ultramarine Karl Cain

K : Oui bon ça va. Bref, des prêtres arrivent à la suite des Marines et commencent à embarquer la cargaison. Avant qu’ils ne partent, on leur demande s’ils peuvent faire quelque chose pour Liberty… Et là on la voit sortir de la boîte mystérieuse. Les prêtres recouvrent la boîte d’un voile puis l’évacuent. Avant que tout le monde ne parte, j’ai demandé à notre ambassadeur ce qu’il y avait dedans. Alors sans vouloir foutre la trouille aux gens qui nous lisent, hein, mais bon, apparemment il y aurait eu dedans un décodage partiel de la connaissance collective de la Ruche des Tyrannides. En gros, un artefact qui agit comme la Ruche, et qui permet d’appeler un grand nombre de Tyrannide en un même lieu. Alors encore un fois hein, c’est pas pour alimenter la psychose collective, mais si, entre de bonnes mains, ça permet d’en tuer plein en un temps record, en de mauvaises mains ça permet aussi de les concentrer en un même endroit et de lancer une attaque destructrice, ou faire de la dissuasion militaire en utilisant cette “arme” de destruction massive. Bref, des trucs un peu politiquement rigolos quoi !

3888-explosion-de-planete-loca-infernous-WallFizz

VLG : Ah euh, mais… je ne vais peut-être pas faire publier ce dernier point, non ? Vous en pensez quoi ?

K : On pense que c’est effectivement le plus sage, oui.

T : Merci en tout cas pour votre accueil ! C’était un plaisir, on recommence quand vous voulez !

 

Fin du premier épisode, la prochaines fois : La course

Rogue Trader II La course

Catégories : jeux de rôles, Mes parties de Jeux de Rôles, Rogue Trader | Poster un commentaire

Partie Donjons et Dragons du dimanche 19 Mai 2013 Compte Rendu

Comme je le disais, toutes les occasions sont bonnes pour faire un jeu de rôle.
Une opportunité?  Je fonce : un ou deux coups de fils,  une annonce sur un forum spécialisé (Lyon-Jdr en l’occurrence) et Yipee!
C’est parti mon roliste!

On joue à quoi ?
Rapide concertation. Un jeu simple? D&D 1ère édition,  c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures.

7117

Mes joueurs veulent se la jouer high levels. Règles Experts Set, niveau 12, des humains, alignement loyal.
image

Astrackor a choisi un clerc, Izil un guerrier, Dravonne une voleuse et Kant un magicien.

Totale Improvisation ? No soucy!

image

Le Grand Duché de Karameikos est en guerre, la cruelle Baronnie de l’Aigle Noir a fait sécession, montant les impôts, réduisant les populations en esclavage, et repoussant les frontières du Duché à son profit.

Les importantes sommes dégagées permettent l’entretien de puissants mercenaires chargés de faire régner la terreur et de conquérir de nouveaux villages.

Afin de motiver mes joueurs à partir à l’aventure, car à leur niveau possèdent déjà leur propres châteaux forts, un drame les a durement touché.
image

Alors qu’ils étaient en mission, ils apprennent que leurs domaines respectifs ont été rasés par le sombre Baron lui-même accompagné de trois des sbires.

Le Duc Stephan de Karameikos les fait alors mander pour leur confier une mission de toute première importance.

Les espions du Duc et les rares survivants de ce carnage ont révélé que ces quatre cavaliers de l’apocalypse étaient invincibles.
image

Les conseillers du Duc ont conclu à un savant procédé de metanpsychose. Leur force vitale aurait été enfermée dans un objet, leur donnant une totale invincibilité et leur permettant de perpétrer leur ignoble forfait.

Il est également révélé qu’un bateau aurait franchi les frontières maritimes du Duché vers sud coulant trois bateaux sentinelles du pays de la Guilde du Minatorad. Il pourrait transporter ces objets (que mes joueurs fan d’Harry Potter ont immédiatement qualifiés d’horcrux).

Un petit navire est immédiatement affrété pour nos valeureux aventuriers qui prennent immédiatement la mer.
image

La mer est mauvaise mais nos héros sont résistants.

Avant la frontière maritime, ils se font attaquer par deux élémentals d’eau, probablement invoqués depuis un bateau pirate non loin de l’eau.
Aidés de leurs puissants sortilèges les invocations ne font pas long feu.

Arrivés à la frontière maritime, un gigantesque gallion du royaume de la guilde du Minatorad leur envoie une chaloupe pour venir à bord.
image

Reçus par un Amiral de la flotte, nos héros apprennent qu’un vaisseau arborant pavillon de la Baronnie ont coulés 3 de leurs navires pour forcer la frontière maritime.

Ils ont été aidés par un peuple sous-marin habituellement pacifique. Le commerce avec ce peuple à cessé il y a peu. Leur royaume est plus loin vers le sud. Encore plus au sud, on trouve des repaires de pirates et des iles particulièrement sauvages et dangereuses.

Les aventuriers se voient offrir des potion de respiration aquatique et reprennent leur route.

Sur le trajet ils se font attaquer par des pirates. Le groupe en vient à bout grâce à leur ingéniosité.
image

Ils apprennent l’emplacement de la base pirates et poursuivent jusqu’au surplomb de la cité sous marine.

Aidés de leurs potions ils descendent au fond de l’océan. Ils rencontrent les amphibiens qui leur apprennent que le peuple de la mer est victime d’un chantage par la Baronnie qui tient en otage une perle sacrée servant à leur reproduction.
image

Ils remontent à bord de leur bateau et se rendent au repaire des pirates.
image

Reçu par chef du repaire en contrat avec le Baron, leur sort semble compromis, mais ils sont mis à l’épreuve et obtiennent le respect du pirate. Celui-ci leur propose un marché. Si ils réussissent à inverser le cours de la guerre par leur entreprise, lui et sa flotte pourra envisager de de devenir corsaire pour le compte du Duc. Il les envoient en direction du volcan magique de l’île sur le plateau au centre de l’île.
image

Reprenant la mer nos héros contournent l’île par le nord.

Ils croisent un curieux très vieux naufragé sur un radeau à qui ils offrent à boire et à manger. Pour les remercier, ce curieux personnage leur donnent un conseil sibyllin : La terre ne brille pas!

Après ce curieux interlude, sur le trajet avant l’aurore, le bateau est attaqué par une formidable hydre à 12 têtes. Les jeteurs de sorts pris au dépourvu et n’ont pas le temps d’utiliser la magie. Le combat est interminable mais victorieux.
image

Obligé de récupérer ses armes au fond de l’eau, le guerrier découvre un trésor.
Une fois tout le monde soigné, nos aventuriers se rendent enfin sur les lieux du débarquement.
La plage fait l’objet d’un duel d’énormes T-Rex. Le magicien prends la forme d’un autre T-Rex et le clerc le fait doubler de taille. Effrayés les dinosaures s’enfuient.

Sur l’île, le groupe passe par un village d’araignées géantes intelligentes qui leurs prélèvent un droit de passage.
image

Nos aventuriers arrivent ensuite au pied d’une gigantesque falaise. Pas de passage visible. Longeant la falaise, ils tombent sur une petite cabane avec sur son perron : le petit vieux naufragé se balançant sur un rocking chair. Il propose son aide à nos amis.
Il leur annonce que l’intérieur de sa cabane pourrait les aider.
image

La cabane est magique et les téléportent au pied du volcan sur le plateau. Un passage géant conduit vers le temple.

Le chemin serpente en remontant au coeur du volcan donnant par moment sur son centre vide devidant des cascades de lave. Le trajet est parsemé de corps de marins du Baron ayant déclenchés les pièges protégeant l’accès aux temple.
image

Au sommet du volcan se trouve une plateforme maintenue en son centre par de grosses chaines. Une passerelle gardée par des pirates conduit à la plateforme sur laquelle des prêtres et magiciens incantent en cercle autour des « orcrux ».

Au cours de la fantastique bataille qui fait rage, un des 4 artefacts part en fumée. Nos héros récupèrent donc les 3 restants ainsi que la perle sur laquelle est dessinée en relief la forme des continents. Comme une terre.
image

Les orcrux sont balancés dans le volcan sacré et la perle rendue à son peuple.

De retour au Duché avec des prisonniers, nos héros apprennent que les compères du Baron ont été détruits Il semble que ce dernier soit toujours en vie.
image

Mais il semblerait qu’un transfert de metanpsychose ait été réalisé sur la perle…

Le Duc Stephan de Karameikos aura encore besoin de ses héros.
image

On s’est bien marré, la partie à durée de 13h à 22h on a savouré pizzas et friandises, un vrai jdr quoi!

Mentions spéciales à nos jeteurs de sorts pour leur ingéniosité et leur créativité pour résoudre tous leurs soucis par la magie.

Mention également à Izil pour ses fabuleux fumbles à répétition.

Merci les amis pour cette délicieuse après midi improvisée.

Comme quoi, il suffit de peu pour passer un bon moment de jeu de rôle : des règles ultra simplifiées, un soupçon de TGCM, et une grosse dose d’imagination et d’improvisation.

Catégories : Donjons et Dragons (basic), Mes parties de Jeux de Rôles | 3 Commentaires

Rogue Trader 2 : La Course

 

Au départ ce qui devait être un one shot s’avère se transformer en campagne.

En effet, devant le succès rencontré pour cette fabuleuse partie de jeu de rôle, j’ai cédé aux suppliques de mes joueurs de resigner pour un second épisode .

Cette partie a été pour moi une des meilleures qu’il m’ait été donné de maitriser depuis de nombreuses années.

Jouée en mode narratif, donnant la part belle au roleplay, servie par une ambiance sonore déchainée et des descriptions filmique et particulièrement vivantes, le rythme de cette partie nous a tous tenus en haleine et les battements de cœurs pouvaient se lire dans les yeux des joueurs transporté par leur aventure.

En attendant le compte rendu à double autoplume de Saerince et d’Ikaruga, voici les posters teaser de l’épisode I et de l’épisode II

Rogue trader I : La cargaison

Rogue Trader I La cargaison

Rogue Trader II : La course

 

Rogue Trader II La course

Catégories : jeux de rôles, Mes parties de Jeux de Rôles, Rogue Trader | Poster un commentaire

Après midi jeu de rôle surprise ce dimanche 18 mai 2013

Toutes les occasions sont bonnes pour faire un jeu de rôle.

Au pied levé,  j’ai sollicité quelques volontaires, Astrackor, Dravonne, Izil et Kant, me feront l’honneur de leur présence pour un jeu de rôle surprise ce dimanche.

Comme on dit : Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse.

J’hésite entre
Cats la Mascarade,

11391

D&D Basic,
7117

Star Frontiers,
Star Frontiers Alpha Dawn

 

 

Lanfeust de Troy
Lanfeust de Troy - Jeu de rôle

et Fallout RPG

.fallout rpg

teeshirt papa

Catégories : Uncategorized | Étiquettes : , , , , | 10 Commentaires

Rogue trader ce mardi 14 mai 2013

Mardi 14 mai 2013
Jeu de rôle : Rogue Trader

Titre : La cargaison

poster11

Au programme : Combats spatiaux, xenos en tout genre, intelligence artificielle, faux semblants, complots, héroïsme, warps et même si vous êtes sages : space marines…

Exploration routes et exploitation du Système de Koronus, carte à imprimer

koronus_expanse_map_by_sketchesofpayne-d34ws3j

MJ
Kerlaft

Joueurs
Kant => Libre Marchand
Ikaruga => Archimilitant
Khomenor => Explorator
Saerince => Sénéchal
Izil => Pilote

Vaisseau : Eternal Pretorian surnommé : l’anarchiste

Banner

=> doté d’une Intelligence artificielle se manifestant sous forme d’hologramme
Je vous présente Liberty l’intelligence artificielle du vaisseau

alma

Catégories : jeux de rôles, Mes parties de Jeux de Rôles, Rogue Trader | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Le Puy du Fou par Kerlaft le Roliste

Rêveur et roliste impénitent,  il faut que je vous fasses visiter le Puy du Fou.

DSCF0827bis

Qu’est ce que ce Puy du Fou dont le nom vous dit certainement quelque chose?

Rien de moins que le meilleur parc à thème de loisirs du monde ( vainqueur du Thea Classic Award 2012)

Ce Parc de loisirs offre à ses visiteurs un voyage dans le temps de l’Antiquité Romaine aux années 1900 autour d’un même lieu Vendéen singulier : Le Puy du Fou.

Puy, du latin podium désigne une élévation de terrain, une hauteur qui domaine une région ou une plaine.  Pour le mot fou, on pourrait penser dans une première lecture qu’il s’agit d’une personne faible d’esprit, or un fou ou fouteau en vieux français, venant du latin fagus, désigne tout simplement un hêtre. Le Puy du Fou, mot à mot, signifierait donc la colline du hêtre.

Au départ de simples ruines chargées d’histoire les origines du château des Puy du Fou remonteraient à la fin du XIIe siècle. Il a succédé à un autre édifice qui lui faisait face dans le bois au-delà de l’étang où ont été pratiquées des fouilles archéologiques.

puy du fou 1979

Malmené par les siècles, incendié par les colonnes infernales en 1794, Il a été rénové c’est autour de ses légendes que s’organise ce merveilleux parc à thème.

A travers des spectacles ahurissants, on revisite l’histoire de la Vendée tantôt à travers les périodes charnières de son histoire tantôt au travers de moment de vie du quotidien de ces temps révolus qui font rêver.

Puy du fou planpuy du fou plan legende

Chaque thème s’articule autour d’une époque.

Les années 1900

DSCF0826

Les années 1900 sont représentées par un village de la « belle époque », avec ses boutiques et ses décors d’avant guerre autour d’une place du marché avec son carrousel. Ses vieilles publicités, la dentelle aux rideaux et sur les ombrelles, les chansons de chansonniers, aucun détail n’a été oublié. Une animation musicale d’automates et d’acteurs donnent vie plusieurs fois par jours à cette guillerette France insouciante du début des années folles : un vrai décor pour l’Appel du Cthulhu.

DSCF0788 DSCF0787 DSCF0792

C’est là que l’on retrouve les traditionnels gift shop où chacun rapporte un souvenir pour moi un chapeau de mousquetaire et la reproduction d’un pistolet de marine :p

Les années 1800

DSCF0805DSCF0804

Après avoir traversé entre les enclos d’animaux de ferme de notre bonne vieille France,

DSCF0803 DSCF0800 DSCF0799 DSCF0839 DSCF0825

vous pouvez visiter le reconstitution d’un authentique village vendéen du XVIIIème siècle.
Chaque battisse héberge des artisans pratiquant à l’ancienne sous vos yeux leurs métiers séculaires. Même les jardins potagers sont remplis d’herbes aromatique, médicinales, voir même de réputation magique. Des musiciens viennent interpréter des musiques traditionnelles et le fourrage est distribué dans l’étable tandis que le forgeron donne du marteau à de pièces de métal rougeoyantes.

DSCF0978DSCF0822 DSCF0821 DSCF0807 DSCF0810 DSCF0811 DSCF0813 DSCF0814 DSCF0815 DSCF0816 DSCF0817 DSCF0818 DSCF0819 DSCF0820 DSCF0806

On retrouve plus loin un spectacle géant de marionnettes : la légende Martin qui  n’est pas sans rappeler notre bon Guignol Lyonnais, additionnée d’une petite dose de Muppet Show…

DSCF0969

Une ballade poétique nous fait également revivre à l’aide de décors et d’automates les plus fameuses fables de Monsieur de Lafontaine. Quel plaisir de se rappeler ces leçons de vie de ce grand homme ou chaque fable illustre une morale…

DSCF0290DSCF0797 DSCF0798   DSCF0294DSCF0300DSCF0298DSCF0302   DSCF0296 DSCF0295 DSCF0305

Deux autres animations retracent les époque troublées de la Vendée ainsi que l’évolution de la Légende du Puy du Fou dans des souterrains aménagés de personnages de cire et d’automates.

DSCF0666 DSCF0668 DSCF0671 DSCF0681

Les Mousquetaires de Richelieu

Le spectacle phare de cette époque est sans nul doute Les Mousquetaires de Richelieu. Ils mettent en scène les 3 Mousquetaires et d’Artagnan, aidés du loquace Cyrano de Bergerac à la prose aussi agile et aiguisée que sa rapière tous unis pour sauver le faux bossu amoureux d’une belle actrice Espagnole pourchassés sans relâche par des pirates malandrins.

La scène ne cesse de se transformer, de grandir à chaque acte. Les cascadeurs déboulent des 4 coins de ce gigantesque théâtre du sol de murs ou des plafonds, les combat font rage et les chevaux donne des tours de piste dignes de l’Académie de Saumur pour finir en apothéose sur une piste qui se remplit d’eau ou chaque pas soulève des gerbes d’eau colorés.

DSCF0274 DSCF0279 DSCF0283

Vivement que je rejoue au jeu de rôle Les Mousquetaires de l’Ombre, jeu où le panache et les joutes verbales dominent le roleplay!

Le Moyen Age

DSCF0640DSCF0912

Thème cher à mon cœur chevaleresque, un village médiéval est intégralement reconstitué, les maisons à colombages côtoient fortifications et chaumières.

On trouve même une église romane avec sa crypte et son hospice. En costume d’époque, les artisans travaillent la pierre, le cuir, le tissu, le papier, le verre ou le pain. Quel vision irréelle de voir ces clercs à leur pupitres penchés le nez dans leur parchemins sacrés les décorant de brillantes enluminures

DSCF0643 DSCF0644 DSCF0646 DSCF0647 DSCF0652 DSCF0653 DSCF0654 DSCF0656 DSCF0658 DSCF0659 DSCF0660 DSCF0661 DSCF0662 DSCF0663  DSCF0914

Trois fantastiques spectacles donnent vie aux légendes Arhturiennes, à la magie de Jeanne d’Arc ou aux contes des oiseaux fantômes sur l’emplacement même des antiques ruines du Puy du Fou (la colline au hêtre).

Les Chevaliers de la Table Ronde

Les Chevaliers de la Table Ronde est un spectacle qui retrace l’avènement du Roi Arthur, mettant en scène à grands renforts d’effets spéciaux le jeune Arthur Pendragon, Merlin, Morganne, Lancelot, ainsi que la Dame du Lac sous la forme d’une sirène.
Mettant en avant les vertus de l’ordre de la chevalerie, l’histoire d’Excalibur est revisitée, nous donnant un trépidant spectacle aux machineries bluffantes d’imagination et aux combats épiques.

DSCF0866 DSCF0867 DSCF0873 DSCF0878 DSCF0880 DSCF0889 DSCF0895 DSCF0900 DSCF0906 DSCF0910 DSCF0911

Le Secret de la Lance
Ce monumental spectacle a pour thème la Lance magique offerte par la divine Jeanne D’Arc, qui aida Marguerite, une modeste pastorelle à défendre son château contre les Anglais pendant la guerre des Cent Ans. Alors que tous les chevaliers ont suivi la Pucelle pour libérer Orléans, Marguerite la bergère affronte seule l’armée Anglaise aidée de la Lance magique qui par le feu sacré anime les murailles de son Château.
Les effets spéciaux et mécanismes utilisés sont proprement hallucinants, toute la scène se transforme, les châteaux et murailles prennent vie et se déplacent déchainant leur courroux pyrotechnique. Les chorégraphies équestres, de combats et de cascades sont spectaculaires.
J’ai adoré le moment où un anglais se fait éjecter en arrière repoussé par magie comme l’aurais fait un esprit frappeur.

DSCF0685 DSCF0688 DSCF0702 DSCF0725 DSCF0728 DSCF0733 DSCF0734 DSCF0736 DSCF0747 DSCF0748 DSCF0750 DSCF0757

Les Oiseaux Fantômes

Amateur de nature, de rêve et de sensationnel, ce spectacle est celui qui m’a le plus envoûté. Sur le thème des oiseaux, l’histoire relate les souvenirs de deux princesses d’un autre temps se remémorant le temps des dresseurs d’oiseaux. Poètes et légères les princesses, telles des nymphes aux robes éthérées annoncent en chansons et danse les centaines d’oiseaux qui évoluent librement au dessus de nos têtes. Sans être passionné d’ornithologie, le battements du cœur s’arrêtent ou s’accélèrent devant ces oiseaux aussi rares que majestueux frôlant les têtes dans l’arène bâtie sur les ruines mêmes des vestiges antédiluviens de la colline au hêtre.
Une montgolfière planant dans les cieux libère tour à tour des rapaces chasseurs qui attrapent en plein vol des flèches encapuchonnées. Des aigles royaux, grand ducs, cigognes, vautours et de nombreux volatiles tout aussi impressionnants frôlent nos crânes en rase motte pendant toute la représentation.
Le bouquet final lorsqu’une des princesses réalise son rêve de devenir un oiseau est le moment le plus magique : des centaines d’oiseaux obscurcissent le ciel en même temps laissant un souvenir impérissable de ce moment de grâce.

DSCF0314DSCF0310 DSCF0313  DSCF0315 DSCF0319 DSCF0324 DSCF0326 DSCF0329 DSCF0334 DSCF0341 DSCF0346 DSCF0357

L’an Mil

Remontons encore dans le temps. Un village de l’an 1000 entièrement reconstitué vous fait découvrir cette période assez méconnue de notre histoire on y retrouve chaumières et huttes enclos et vieux fours. Avec les moyens archaïques de cette lointaine époque, des artisans transforment la pierre en métal et le métal en outil ou en arme, des bijoux sont crées et l’intérieur des habitations nous donnent idée du confort en l’an Mil. Pour la forge, on aurait vraiment dit Lanfeust de Troy donnant du soufflet et de la masse sur le fer rougeoyant…

DSCF0629 DSCF0626 DSCF0617 DSCF0612 DSCF0610 DSCF0609 DSCF0608

Les Vikings

Certainement un des plus spectaculaire du Puy du Fou, le show les Vikings raconte l’attaque d’un village gaulois par les envahisseurs nordiques sauvez par la magie d’une reliquaire, un miracle réconcilie les peuples.
Tout commence par une noce, sa ripaille sa fête et ses cadeaux…Le village recueille des moines réfugiés de pillages Vikings. Puis les pillards attaquent. Les combats sont dignes des cascades d’hollywood des drakkars surgissent des eaux, déboulent d’une pente et la sauvagerie des combats est impressionnante. Magie noir et blanche, destruction de bâtiments, explosions, bataille épique de cascadeurs de l’extrême, sur une musique de Pirates des Caraïbes, la chorégraphie du show nous scotche littéralement à nos bancs.

DSCF0373 DSCF0380DSCF1271 DSCF0384 DSCF0386 DSCF0389 DSCF0391 DSCF0395 DSCF0397 DSCF0401 DSCF0406 DSCF0410 DSCF1312DSCF0413DSCF1309 DSCF1263   DSCF1314
On se serait cru dans une partie D’Yggdrasil.

Le temps des Romains

Le Signe du Triomphe

Un monumental Colisée Romain réalisé à échelle réelle sert de scène au plus grand spectacle du Parc du Puy, un Péplum : Le Signe du Triomphe qui reprend le moment clé de l’histoire où le déchéant Empire Romain à cédé pour embrasser le christianisme.
Comme dans la plupart des spectacles, certains visiteurs sont mis à contribution en tant que figurants. Ici on retrouve l’ambiance Asterix et Obelix avec une bande de Gaulois débraillés raillant les sénateur romains en toge.
Le gouverneur est sadique et suffisant à souhaits tandis que son chef de guerre se rebelle pour assumer sa religion. Il est condamné aux jeux du cirque. Il triomphe de chaque epreuve et sauve sa dulcinée. Défilés de parade, combats sanglants de gladiateurs, massacre d’esclaves, chrétiens livrés aux tigres et lions, courses de chars à la Ben Hur avec leurs terribles accidents.
On ne se force pas pour lever le pouce vers le haut dans des grands cris de liesse.

DSCF0521 DSCF1316 DSCF1341 DSCF1326 DSCF1333 DSCF1342 DSCF1347 DSCF1355 DSCF1366 DSCF1382 DSCF1406 DSCF1413 DSCF1414 DSCF1419 DSCF0509 DSCF1426 DSCF0567

Les Orgues de Feu

Ce n’était pas la saison de la Cinéscénie, ce phénoménal show si célèbre mondialement, mais nous avons pu rêver devant les Orgues de Feu, un spectacle musical d’eau, de feu et de lumière aux personnages bardés de milliers d’ampoules dansant et évoluant au fil de l’eau dans le grand bassin du parc au son des plus imposants de musique classique.

Les files et temps d’attente sont souvent allégés par d’amusants comédiens qui font milles clowneries.

Chaque lieu est séparé de l’autre de quelques minutes de marche dans la nature et les chemins sont balisés de fagots, et de végétation typiques aux époques traversée des forets sauvages aux jardins à la française en passant par les roches au fées.

Nous avons eau aussi le plaisir de nous restaurer dans un des restaurants à spectacle, manger des poulets à la broche et défendre des couleurs dont chaque invité portait un couronne en papier sur la tête à la Medieval Time

DSCF1067 DSCF1041 DSCF1032 DSCF1030 DSCF1028

Situé pour moi à l’autre bout de la France, nos 7 h de routes ont été largement récompensées.
Ces souvenirs magiques vont longtemps hanter mon imagination et j’espère donner encore plus de vie et d’entrain au roleplay de mes futures parties.

DSCF1072

Le mot de fin, allez y ça vaut le déplacement.

Catégories : détente, Reportages | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Warner prévoit un nouveau film Donjons & Dragons

enfin !

Le joyeux monde des Jeux de Rôle(s)


Warner prévoit un nouveau film Donjons & Dragons
See on www.premiere.fr

View original post

Catégories : Donjons et Dragons (basic), news | 7 Commentaires

Nouveau sur le blog : La Websériethèque de Kerlaft

Afin de régaler vos zygomatiques vous trouverez ma Websériethèque ici,

Les meilleures Webséries à tendances rolistes sont là!

Au menu :
*Fumblezone
*Le visiteur du futur (en cours)
*Noob (en cours)

Catégories : Uncategorized | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Fumblezone l’épisode 6

Encore une merveille de nos amis rolistes Franco-Suisses qui nous font découvrir Nephilim.

Episode 6

Pour l’occasion j’ouvre une page dédiée aux Webséries à tendance rolistes.

Je met ici un lien permanent vers mes webséries préférées

Catégories : Webseries | Étiquettes : , , | 5 Commentaires

News du jour (post ephemere)

Bonjour rolistes lecteurs

Quelques nouvelles après un silence prolongé

*J’ai des circonstances atténuantes , je reviens de l’autre bout de la France ou j’ai visité le puy du fou et Angers ainsi que le Château de Chenonceau

*Mon smartphone ne marche plus très bien ce qui signifie moins d’articles et de plus long délais de mise à jour du blog 😦

*Mise à jour de la porte dérobée

Bientôt de nouveaux articles pour vous faire partager mes rêves!

Catégories : news | Étiquettes : , , | 4 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :