Archives mensuelles : mars 2013

The Fumble Zone continue!

Un petit post pour l’épisode 5 et pour rajouter quelques infos à coté desquelles j’étais passé!
Sur la page youtube de l’épisode on trouve les info suivantes :

Publiée le 29 mars 2013

Cher(e)s ami(e)s, voici le Cinquième épisode de la web-série consacrée au jeu de rôle « The Fumble Zone »!
Cet épisode est une dédicace spéciale aux Meneurs, Maîtres de jeux, Divines Roses Trémières et Conteurs du monde entier (rien que ça) !

Une nouvelle compositrice, Rachel Nusbaumer, est venue s’ajouter à la team afin de prêter main forte à notre compositeur de la première heure, 7.
D’ailleurs, voici son site : http://www.rachelnusbaumer.com/
Merci encore de votre fidélité!

Vous pouvez nous retrouver sur Facebook :
https://www.facebook.com/FumbleZone?f…

et sur notre site internet :
https://www.fumblezone.net

N’hésitez pas non plus à visiter les pages Facebook des personnages :
– Caro https://www.facebook.com/pages/Caro-F…
– Greg https://www.facebook.com/pages/Gregoi…
– Léna https://www.facebook.com/pages/L%C3%A…
– Léo https://www.facebook.com/pages/L%C3%A…
– Thy-Lahn https://www.facebook.com/pages/Thy-La…
https://www.facebook.com/FumbleZone?f…

Il faut vite que j’aille me faire de nouveau amis sur facebook ^^

Merci  encore pour ce super épisode ça nous rappelle nos « grands moments de solitude »!

j’adore aussi le duel de MJ

Mais bon assez parlé voici l’épisode

Catégories : détente, news, Reportages | 6 Commentaires

Joyeuses Paques Rolistes 2013 de Kerlaft le Roliste

Je souhaite à tous de Joyeuses Pâques avec quelques images qui j’espère font autant sourire que moi
Rolistiquement votre!
Kerlaft le Roliste qui va essayer d’esquiver la crise foie !
lapinI_Want_You_Rabbit_Wallpaper_11w0m monty.python.holy_.grail_.bunny_.rabbit evil rabbit h28271B3Fl-609 h-20-1490875-1239356006 imagehs 35fc7d8e40ebb741cfd60487c7d83208_width_600x 2896035021_374bc691d7 BabyTiamat rabbit_fighter___part_2_by_tman2009-d382krg bunny-soldiers Rabbit space Pirate-Galaxy easter3 EasterDragon 1343260_stock-photo-baby-easter-dragon 57262273_1270200472_Easter_Dragon_by_gorvien easter_dragon_by_titos2k Easter-Banner 400px-JesusBunny Dino_Storm-306450950 2351248547_ebecf6cf14 bunny610 WarframeEasterImage640x300 2903229-725863_lobovsbugs_super 047181ecfe717823e5859219ecd4e26e1333667128 zombiejesushappy1 tumblr_m2644cjWZU1rqwfwfo1_500 The_Easter_Zombie_by_PsychoDjinn Alien Easter thumbnail give-your-easter-eggs-different-spin-year-with-these-twisted-spider-bunny-eggs.w654 solo_chocolat faucon_chocolat joyeuse Pâques chocolats oeuf_yoda IMG_0022 49534_1303741081_large easter lapin-paques big_1735_lapin_peteur_1_ humour_paques oeufs-brouilles  paque_lapins_cretins1 Joyeuses-paques-2009 Joyeuses-pâques 2880980-Comics-Mravel-easter-eggs original 2769737-evil_easter_bunny_super Easter-2a Easter-3 bunny-delivering-eggs-via-chicken_graphics-fairy
Catégories : détente, Illustrations et photos que j'aime bien | Poster un commentaire

La passionnante histoire des Jeux de Rôles

La passionnante histoire des Jeux de Rôles

Je vous conseille cet article que j’aurai adoré l’écrire :

La passionnante histoire des Jeux de Rôles

de http://dices.over-blog.com par Olivier Rousselin

J’adore cet article et je me permet de reblogger car quand je le lis,

j’y voit défiler ma vie de roliste devant mes yeux

Catégories : news | Poster un commentaire

Quand un Fumble deviens une Réussite Critique ou Vive les webséries Rolistes

Il y a quelques jours sur mon forum préféré Lyon-jdr, mon ami Khomenor nous a fait découvrir une nouvelle Web-série sur le thème des jeux de rôles : The Fumble Zone de Mithril Studio que je vous vais fait découvrir de ce pas
Mais il faut d’abord que je vous racontes ce qui nous est arrivé :
 Après avoir visionné la série et s’être bien bidonné de ces 4 premiers épisodes, on s’est mis comme d’habitude à refaire le monde et voici où nous ont conduites nos élucubrations :

Kerlaft le Roliste : « c’est pas évident de rendre en vidéo et à petit budget l’imagination abordée dans un jdr sur table autrement que par leur représentation en tenue de gn,

perso j’adore noob, tom et ses chum est mythique et the guild je connais pas (encore! merci zerach), je suis quand même content de rebondir sur toutes les initiatives qui tendent à promouvoir notre tendre loisir si naïves soient elles Very Happy .
Ça me fait penser que ce serait quand même sympa d’avoir des sketchs sur les Perles de Saladdin;
Khomenor : J’ai un camescope, … bon tu veux tourner quand?
Kerlaft le Roliste :sans dec, me provoque pas tu sais que j’en suis capable Smile
Khomenor :**accent italien** Ma vas y … la loumiere t’aime, ondoule ton corps, fais l’amour au panda, si continoue
oups je vais sauter quelques passages car j’ai pas mis le -18 et que Kerlaft le Roliste est censé avoir un bonne réputation
on continue plus loin dans la conversation :
Zerach : The Guild, comme Noob, c’est plus sur les MMORPG (et The Guild, c’est uniquement en anglais, autant prévenir pour les anglophobes !), mais ça reste à peu près la même ambiance. Je suis tout à fait d’accord pour soutenir toutes les petites vidéos et projets qui se montent sur cette idée, et tout ce qui peut promouvoir le jdr en général, là dessus pas de souci, et je souhaite le meilleur à l’équipe de The Fumble Zone ! Mais si je veux être objectif, faut reconnaître qu’en l’état, ils n’ont pas encore trouvé la bonne formule à mon goût. Mais ça viendra sûrement s’ils persévèrent, c’est normal de mettre du temps à trouver comment faire quelque chose qui marche bien.
Par contre, je ne suis pas d’accord avec l’obligation de passer par une représentation en costumes. Si en tant que joueurs, on se marre bien avec des mots et notre imagination, je ne vois pas pourquoi ça ne passerait pas en vidéo, à condition de trouver la bonne mise en scène et le bon tempo. Je pense vraiment qu’il y a quelque chose de sympa à faire.
(En passant, s’il y a vraiment des motivés, j’ai du matériel pour la prise et le montage Laughing)
Et bang! On est partis comme des boulets de canon a essayer d’organiser notre propre web-série entre brainstorming, délires et crêpages de chignons, tenez vous bien nous  avons reçus la visite aujourd’hui en personne du représentant de Fumble Zone itself on avait bien sur critiqué un peu mais il nous a même éclairci quelques point concernant le choix des accessoires,
voici son post:
Mithril Studio : Tout d’abord un grand merci à vous tous car on avait jamais autant parlé de nous sur un forum!
ça fait très plaisir!
Toutes les histoires sont tirées d’anecdotes qui nous sont réellement arrivé autour d’une table même si certaines sont un chouïa exagéré (je n’ai encore jamais frappé de joueur).

Zerach a écrit:
Bon, et puis surtout : accorder des xp pour avoir tué un mob, à Vampire ? Jouer à Orpheus avec l’écran de Hunter pendant qu’un joueur a le bouquin de Changelin entre les mains ? (Quoi on s’en fout ? Laughing)

Plusieurs précisions:
Personellement, quand je joue à MDT, mon écran est toujours celui des « Hunter » car j’ai des joueurs Vampires, Changellings et Loup-garous (d’où la présence de plusieurs livres sur la table, aussi), et il est de plus impossible de trouver l’écran générique de MDT depuis longtemps.
La présence du bouquin de « changelling » s’explique facilement : il y a un changelling dans le groupe.
Des XP, des points de compétences, la différence n’est juste que dans la quantité donnée 😉
Le « prof joué par le MD » n’était pas un « mob » non plus et le MD est tout puissant après tout (surtout que c’est l’extrapolation d’une joueuse, Léna, Greg n’a pas eu de points de compétence pour ça)

khomenor a écrit:

Saerince a écrit:! Là, ça trainouille Sad

faut dire c’est une web-serie suisse! mouhahaha elle etait facile celle la …

Dernière précision, nous sommes un studio Franco-Suisse. 😉
Et un des buts de la série était de faire découvrir le monde du jdr sur table à des non-initiés.

Si vous vous lancez à votre tour dans l’aventure de la web-série, nous vous suivrons avec beaucoup de plaisir, mais attention, c’est beaucoup de boulot! Nous avons renoncé à la plupart de nos week-ends et soirées depuis que nous nous sommes lancés! 😉

Bonne Journée à vous tous!!!!

P.S: L’épisode 5 sort Vendredi, un épisode spécial pour MD

Fait gaffe koko la prochaine fois que tu critique des petits suisses, il pourrais bien t’arriver la même chose qu’aux types qui ont tenté de contrarier le vendeur de bonbons suisses aux plantes Ricola
J’’espère bien tourner au moins un épisode de notre propre websérie nous avançons dans ce projet et pour l’instant c’est assez sympa!
En attendant voici enfin  The Fumble Zone
Si c’est pas la classe ça!

Il est des ténèbres que même les plus grands paladins, les vampires primordiaux ainsi que les maîtres Sith craignent…

The Fumble Zone

Vivement  l’épisode 5
Merci à tout l’équipe de Mithril Studio de la part de Kerlaft le Roliste et je pense aussi de l’équipe de Lyon-Jdr

Ps on parle aussi d’eux sur Radio Roliste
a télécharger ici

*Petit rajout : l’épisode 5

et puis zut j’en fait un post, ça le mérite!

Catégories : détente, news, Reportages | 9 Commentaires

Les 29, 30 et 31 Mars, la 23ème édition de la Convention de l’Imaginaire de l’Insa de Lyon aura pour thème : De Charybde en SCIILa !

Image
Je n’y serais pas mais ça n’est une raison pour ne pas y aller!
Du jeu, du jeu, rien que du jeu!
Voici les coordonnées :

*Accès par le train ou l’avion :

Vous arrivez à l’aéroport Lyon-St Exupéry :
Prendre la navette aéroport Aéroport-Centre de Lyon (toutes les 20 minutes).
Vous arrivez à La Gare de la Part-Dieu :
Prendre le Tramway (T1) direction « IUT Feyssine » et descendre à l’arrêt « Croix Luizet ».
Vous arrivez à La Gare de Perrache :
Prendre le métro (Ligne A) en direction de « Laurent BONNEVAY » et descendre à « Charpennes », puis prendre le Tramway (T1) direction « IUT Feyssine » et descendre à l’arrêt « Croix Luizet ».

*Accès par l’autoroute :

Par la Rocade Est : sortie 1B puis Croix Luizet, puis suivre « la Doua », puis « Domaine Scientifique de la Doua ».
Par le Boulevard Laurent BONNEVAY : sortie 6 Porte de Croix Luizet, puis direction « Domaine Scientifique de la Doua ».

(coordonnées GPS – Latitude : 45.78352921639539  _  Longitude : 4.881223440170288 )

*Accès par le transport en commun lyonnais (TCL) :

Prendre le Tramway (T1) direction « IUT Feyssine » et descendre à l’arrêt « Croix Luizet ».

E-Mail

Vous pouvez écrire à cette adresse : contact.cluji@gmail.com

Courrier

L’adresse postale du Club est :

CLUJI – MDE INSA
20 av. EINSTEIN
69621 Villeurbanne Cedex

Permanences

Il y a une permanence au local du club tous les lundi et vendredi, à partir de 20h.  Vous pouvez également venir d’autres soirs dans la semaine, il y a souvent de l’activité au club… N’hésitez pas à venir, le club est ouvert à tous, membres (bien sûr) mais aussi non-membres et non-Insaliens.

L’adresse du local :

Local Jeux
Au rez-de-caussée bâtiment C, à côté de Double Mixte.
(20, avenue Albert Einstein à VILLEURBANNE)

Plan

Et voici un plan du campus pour mieux situer le local :

Plan d'accès

Comment venir sur le campus ?

  • Depuis le Sud : Autoroute A7 – Après Feyzin (suivez les odeurs), direction Bourg Genève
    – Ensuite direction boulevard péripherique / Bourg Genève
    – Sur le périph’ : sortie Villeurbanne Croix-Luizet ou Porte de la Doua
    – Ensuite : direction La Doua
    – Plan d’accès sommaire : ici
  • Depuis le Nord : Autoroute A6
    – Prendre le contournement Est (A46) direction Genève
    – Sortir à Villeurbanne (vous rejoignez alors le périph’)
    – Sortie du périph’ : Villeurbanne Croix-Luizet ou Porte de la Doua
    – Ensuite La Doua
    – Plan d’accès sommaire : ici
  • Depuis Lyon centre :
    – Direction Villeurbanne (Charpennes)
    – Puis La Doua…
    – Plan d’accès sommaire ici
    ou
    – Métro ligne A Charpennes puis Tramway direction IUT Feyssine arret La Doua – Gaston Berger
    – Plan du métro / tramway de Lyon : ici
Catégories : détente, news | Étiquettes : , , , | 5 Commentaires

Compte rendu partie Cthulhu 1920 du vendredi 22 mars 2013

Pour des raisons de Crossover et de confidentialité scénaristique entres les deux équipes, le résumé de partie proviens de mon bon Gardien des Arcanes Bas077.
 
 
Compte-rendu de la partie de Cthulhu années 20
 
Briefing au poste de police, les inspecteurs Harry LANE, un vieux de la vieille bourru avec des relations un peu trouble avec la pègre, et Ti-Khan WU, un jeune inspecteur brillant, major de sa promotion, mais en but au racisme au sein même du NYPD, attendent leur tour. Celui-ci vient, le chef leur confie une affaire de meurtre. Un notaire de Manathan a été retrouvé le crâne défoncé par un club de golf dans son bureau par sa secrétaire. Avant de sortir de la salle de briefing, le chef leurs signifie qu’ils seront accompagnées par des observateurs sur cette affaire.
Pendant ce temps a l’hôtel de ville, une jolie et jeune femme, Shirley HYLAN, qui n’est d’autre que la nièce du maire et un homme, Charles-Hubert de Chateaumirail attaché a l’ambassade de France, au charme et a la prestance certaine sont introduit dans le bureau du maire. Il leurs apprend qu’ils vont suivre deux inspecteur de la NYPD sur un affaire de meurtre. C’est alors qu’un noir a la carrure impressionnante sort de l’ombre, Malcom SMITH, 1m96 pour 120kg, ancien champion poids lourd de boxe anglaise, a été engagé par le maire comme garde du corps pour veiller sur sa nièce.
 Jeune femme indépendante, capricieuse, proche des milieux féministes, la nièce du maire est une fan de sir Conan DOYLE, le père de Sherlock HOLMES. Elle veut suivre cette enquête pour démontrer a la communauté scientifique que ses théories sur l’étude d’une scène de crime peut permettre la résolution d’affaire criminelle.
 Charles.Hubert de Chateumirail est en fait un agent du 2eme bureau chargé par son ambassadeur de récupérer un mystérieux carnet déposé dans le coffre du notaire par une escort-girl. Cette femme était engagé par l’ambassade pour faciliter certaines négociations et l’ambassadeur souhaite rester discret sur l’identité de ses contacts.
 
Voilà notre équipe faisant connaissance devant le lieu du crime, premier contact houleux entre la jeune femme qui souhaite s’imposer immédiatement et les deux policiers qui voient d’un mauvais œil les personnes que leurs supérieurs leurs imposent. D’autant que les journalistes sont de la partie envoyés par le maire bien heureux a l’aube des élections de démontrer qu’il se soucie de la cause féminine.
Tant bien que mal, ils finissent par accéder a la scène du crime et peuvent débuter leurs investigations. C’est un carnage, il découvre un agenda avec la page du 2 mars arrachée, un club de golf couvert de sang, un coffre ouvert et vidé de son contenu et la photo d’une jeune femme que Charles-Hubert identifie comme l’escort-girl. Un interrogatoire de la secrétaire en état de choc les met sur la piste d’une exécution testamentaire d’un certain Cristmann. Le dossier a bien-sûr disparu. Ti-Khan est troublé par la scène de crime car les preuves ont été soigneusement effacé, ce qui tranche avec la violence du meurtre, comme-ci quelqu’un avait fait le ménage après le meurtre.
Shirley et son garde du corps décide de retourner a l’hôtel de ville et s’aperçoivent qu’ils sont pris en filature par deux asiatiques arborant un tatouage représentant un pieuvre sur l’avant bras. Arrivé a destination, elle interroge son oncle sur l’identité et la raison de la présence de Charles-Hubert mais sans succès. Sur les ordres de Shirley, Malcom se faufile et atteint la voiture des deux hommes. Un coup de poing qui brise la vitre de la voiture et la mâchoire du conducteur et un crochet provoquant un traumatisme crânien au second ont raison de leurs poursuivants. Inconscients, ils sont transportés a l’hôpital.
 Pendant ce temps, nos autres enquêteurs se rendent au domicile du notaire, Charles-Hubert repère deux voitures qui les ont pris en chasse. Les deux policiers, l’esprit occupé par le comportement de Shirley a leur égard, fulminent et ne remarquent pas leur poursuivant. C’est Charles-Hubert se mettant a leur niveau a un feu tricolore qui leur indiquera qu’ils sont suivis. La visite chez le notaire ne leur apprendra rien de plus et lorsqu’ils s’approchent des véhicules qui les suivent, ceux-ci démarrent en trombe.
Le lendemain, ils décident de se rendre chez le grand-père de Ti-Khan pour se renseigner sur les asiatiques et leurs tatouages, Charles-Hubert préfère se rendre a la bibliothèque. Ils s’aperçoivent qu’ils sont toujours suivis et qu’ils ne font pas beaucoup d’efforts pour se dissimuler. Ils apprennent l’existence d’une secte chinoise nommée les fils de la pieuvre. Celle-ci a été créée par un certain Zhao-Gao en -220 avant JC. Elle vous un culte a un dieu marin nommé Kui Tai Lao Hai. Les historiens perdent les traces d’activités de la secte en 1631.
De retour au poste de police, ils obtiennent le rapport d’autopsie et que la page arrachée de l’agenda fait référence a un rendez-vous avec un certain John Christopher SMITH. Shirley, certainement rendue paranoïaque par les hommes qui les suivent, poussent les autres a se sur armé. Les deux inspecteurs prennent des fusils a pompe, Charles-Hubert se procure des explosifs au près de l’ambassade et Shirley achète un revolver 38. Le domicile de John Christopher SMITH semble inhabité, les inspecteurs discutent pour l’obtention d’un pendant, pendant que toujours sous les ordres de Shirley, Malcom enfonce la porte de derrière. Les inspecteurs désabusés s’engouffrent a leur tour dans le domicile en disant au passage « on constate l’effraction ». Quant a Charles-Hubert, il a trouvé la clef sous le tapis et il les attend assis sur le sofa. Ils découvrent des vêtements tachés de sang, des traces de sang dans un lavabo, un journal intime et une liste de noms écrite sur un mur. Toutes ses preuves les confortent quand a la culpabilité de l’habitant de ce lieu.
Contents de leurs découvertes, ils contactent le poste pour obtenir des informations sur Silvio MONTI, Vincenzo CALABRIA, Bruce DICKINSON, Arthur SIMONS et Wilhem DE VRIES. Ils apprennent alors que le chef de la police et le maire les attendent. Ils sont reçus chaleureusement et ils reçoivent les félicitations du maire pour avoir résolu l’affaire, un drogué notoire s’est livré et a avoué le meurtre. On leur signifie que l’enquête leurs est retirée. Bien-sûr, il de amande a interroger le suspect, on leur apprend qu’un ténor du barreau a payé la caution et qu’il a été libéré en attendant le procès. Cela soulève chez eux une interrogation « Comment un junky sans le sou pouvait s’offrir un avocat a cinq cents dollars, la journée. La déposition contient beaucoup de détails, ils décident de retrouver le juncky. Grâce a des informateurs, ils le localisent sous un pont a Brooklyn. Après un interrogatoire mené de main de maître, ils obtiennent que les aveux lui ont été dictés par des asiatiques contre la promesse de ne plus jamais manquer d’héroïne. De plus, ils localisent le quartier général des fils de la pieuvres.
Ceux qu’ils vont y découvrir, les horreurs aux quelles ils vont être confrontées ne seront pas divulguées ici. Sachez qu’ils mettront fin aux activités, au trafique de drogues, a la prostitution forcée qui se déroulaient en ses lieux. Enfin, ils feront sautés le bâtiment.
 
Catégories : Uncategorized | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

yipee encore reblogué, la classe !

Le joyeux monde des Jeux de Rôle(s)

Après être passé par Paris, Lyon et Montpellier pour vous parler rolistement des meilleures boutiques et des bons plans pour jouer, Kerlaft le Roliste a enfilé sa casquette noire (hé oui j’ai pas p…

See on kerlaft.wordpress.com

View original post

Catégories : Uncategorized | Poster un commentaire

Aix en Provence ville paradisiaque ou les intrigues rolistes Aixoises

Après être passé par Paris, Lyon et Montpellier pour vous parler rolistement des meilleures boutiques et des bons plans pour jouer, Kerlaft le Roliste a enfilé sa casquette noire (hé oui j’ai pas pu prendre mon chapeau d’Indiana Jones) pour quelques heures d’investigations rolistes car il a la chance de passer par la douce Aix en Provence.

sav tel steph s3 162

sav tel steph s3 145

Mes pré recherches sur le net m’annoncent des résultats aussi hétéroclites que surprenants et je me dois de démêler ça pour vous.

En effet, des boutiques de cartes et de manga qui organisent des jeux de rôles sans en vendre, une boutique ancestral qui vent des Jdr sans les pratiquer ni en faire de démonstrations et même une librairie traditionnelle qui vends et pratique les jeux de rôles, ces affirmations si atypiques se devaient d’être vérifié sur place.

Ma dernière visite sur Aix en Provence remonte à plusieurs années et j’en garde un souvenir ému car cette année là,  ma tendre compagne avait fait l’effort de pousser seule la porte de la boutique de Jeux de Rôles, le Relais Descartes Art’n’Magic pour m’y acheter un set de dés dorés en métal dont je rêvais la nuit.

Cet épisode me met encore la larme à l’œil car c’était la première fois qu’elle m’offrait un article roliste acceptant par là même d’intégrer le jeu de rôle dans notre vie de couple.

Elle en était ressortie précipitamment me disant qu’elle, par contre ne pourrait jamais faire partie de ce monde bizarre où l’on vous regarde presque de travers et ou l’on fait la gueule. Il est vrai que les geeks de l’époque faisait figure d’extra-terrestre.

Abandonnant 2 heures ma jolie femme à mon espiègle progéniture,  je traverse la Rotonde et me précipite vers la rue des Tanneurs pour un pèlerinage sacré vers la boutique de mes souvenirs à travers  un froid cinglant digne de la planète Hoth.

sav tel steph s3 152

Sur le chemin, à gauche,  mon œil est irrésistiblement attiré par un panneau « cartes magic ». Me rapprochant,  je lis un nom et un logo qui avait déjà attiser mon attention sur le net.  Je m’engouffre dans la boutique. J’y vois des jeux de société,  de cartes et surtout de tables ou se jouent des parties endiablées.

sav tel steph s3 149
Je suis accueilli par un sourire affable et enjoué réchauffant mon âme de roliste glacée par le froid extérieur. Je ressens le même sentiment de plénitude que l’aventurier éreinté qui rentre après ses aventures dans un auberge et commande son son sanglier et son hydromel.
Ce personnage si professionnellement agréable se nomme Marc et est roliste de surcroît. Je me présente donc, ainsi que la mission sacrée dont je me suis investi. Marc m’explique qu’il ne vend pas de jeux de rôles mais prête sa salle régulièrement avec 2 autres boutiques pour la pratique et l’initiation aux jeux de rôles à travers l’association du Troll Fringant.

Le Troll Fringant verse également dans le grandeur nature et émule considérablement ces activités par des participations à de nombreuses manifestations.
D’après ses conseils,  je me dois de visiter une librairie nommée La Licorne en haut du cours Mirabeau. Je lui parle d’Art’n’Magic mais son air de tristesse sous entends qu’ils auraient peut être perdu leur âme de roliste.

Triste de quitter un lieu aussi chaleureux,  je me précipite vers Art’n’Magic.

sav tel steph s3 155

L’accueil y est malheureusement moins souriant,  voir blasé. Je me présente aussi ainsi que l’objet de ma visite, mais même mon émerveillement devant leur belle collection de jeux de rôles n’arrive même pas à leur décrocher un vrai sourire.  Celui qui semble le propriétaire m’explique résolument que cet établissement est la SEULE VRAIE BOUTIQUE DE JEUX DE RÔLES ici.

sav tel steph s3 153

Voyant que je n’achète pas, il se détourne de moi au profit d’un autre client et me laisse auprès d’une dame dont la passivité triste de visage me met mal à l’aise.  Ancienne Roliste repentie,  elle réponds efficacement à mes questions mais la flamme semble les avoir quitté.  Leur boutique est pourtant très belle, très diversifiée et bien achalandée, ils ont même l’écran Zcorps que je cherche partout… mais cette apathique mélancolie du personnel de la boutique m’empêche de braver les interdictions de ma dulcinée de dépenser des sous dans les jeux de rôles ce mois ci.

sav tel steph s3 154

Vous avez un boutique formidable, une ancienneté et une pérennité dans le métier qui force le respect, un rayonnage délicieux entouré de tout les univers que l’on peux rêvez :  gn figurines, art… Rallumez la flamme dans vos yeux ou trouvez quelqu’un pour le faire! C’est trop dommage, c’est trop important! Retrouver le gout du jeu, jouez , rapprochez vous de votre clientèle faites des tables d’initiation, redorez votre blason!

Je commence à comprendre la démarche de passionnés à vouloir revigorer à tout prix l’esprit et la flamme des jeux de rôles par des alternatives organisationnelles et commerciales.

Je quitte alors la boutique et commence à ruminer de sombres questions.

Le roliste doit être choyé, chouchouté, car même si l’on sais que le jeu de rôle n’est pas rentable et que ses ventes ne constituent qu’une activité ne permettant pas à elle seule de subvenir à ses besoins, les jeux de rôles constituent le noyau dur des activités liées à l’imaginaire, sans compter que le roliste est un grand geek, à la fois consommateur et prescripteur, qui teste et influence les tendances dans ses excès et variantes. Il achète des livres, des dés, des BD, des mangas, va au cinéma, achète des Disques, cd, dvd, bluray, il a un smartphone, un ordinateur, il achète aussi des figurines, pratique des GN, collectionne les armes et produits dérivés…Le  jeu de rôle, c’est pourtant le cœur de métier de ces boutiques. où sont les sourires, l’enjouement, les tables de démonstration, il faut retrouver du punch, de l’entrain!

Le Jeu de Rôle est le fer de lance du monde de l’imaginaire, c’est une arme efficace dans le combat pour la vie contre la morosité.
Il évite l’isolement, la déprime, sa pratique ne coûte presque rien à part pour le meneur de jeu collectionneur, il permet de s’évader le temps d’une partie afin de mieux reprendre la noirceur du quotidien. Il devrait être déclaré d’utilité publique…

Un jeune homme vêtu d’un long manteau noir façon Matrix à haut col surmonté d’une écharpe noire passe devant moi, me sortant de mes tortueuses pensées. Pour sûr, c’est un roliste! Le jeu de rôle est bien vivant sur Aix en Provence…

Revigoré par cette vision, je continue mon périple. Du coin de l’œil, je vois un Games Workshop, go ! Je vais peut être rapporter un souvenir de mon excursion aixoise : une figurine de libre marchand pour ma campagne de Rogue Trader.

sav tel steph s3 156
À l’intérieur, on peint et l’on joue des wargames, l’accueil y est super cool. Mais ce que je demande, est en rupture depuis des lustres. Mais l’ambiance et la chaleur de la boutique y est super sympa et les wargamers peintres s’y éclatent.

Mais j’étends la sonnerie Vivaldi des 4 saisons de mon smartphone, c’est ma chérie qui m’annonce m’attendre au bout du cours Mirabeau. Parfait, c’est là que se trouve ma dernière destination, je prends congé mes jambes à mon cou et me précipite à la recherche de la Licorne, un lieu aussi rare que l’animal mythique qui serait à la fois une librairie et une boutique de vente de jeux de rôles.

Ma belle me donne un délai d’enquête supplémentaire. Elle me dit être passé devant la Licorne, mais son fumble au jet d’orientation me fait parcourir 3 fois le cours Mirabeau en courant.

sav tel steph s3 161

J’arrive enfin essoufflé à la Licorne. Je suis reçu en grande pompes par M. Pierre Julien Corvisier, un singulier personnage vêtu comme un professeur de l’Université de Miskatonic d’un Cthulhu 1920. C’est bien vrai, un gang de rolistes libraires vendant aussi bien du jeu de rôle que des livres et bd, c’est un rêve éveillé, le rêve que je fais à chaque fois que je rentre dans une FNAC, une librairie Gibert ou Decitre, et que je me surprends à  chercher un rayon jeu de rôle.

sav tel steph s3 157

Cette initiative demande un peu de travail de référencement supplémentaire car les fournisseurs ne sont pas les mêmes, c’est tout mais pourquoi sont ils les seuls à le faire?

Les ventes de jeux de rôles rapportent peu mais ce type de clientèle comme je l’expliquais plus haut, est souvent du type geek cultivé féru d’information livresques acheteur compulsif et collectionneur qui tient à agrandir sa bibliothèque de tout ce qui se rapporte aux mondes qui le font rêver, et ces mondes sont nombreux et touchent presque touts les rayons d’une librairie traditionnelles, ne laissez pas passer cette manne et réagissez!

J’espère que les gars de la librairie La Licorne sont les premiers et que d’autres auront l’intelligence de s’en inspirer!

sav tel steph s3 159

Libraires, rats de bibliothèques, responsables de rayons, directeurs de librairies inspirez-vous de super innovations porteuses…

Mais revenons à mes héros libraires, la boutique est sur deux niveaux, le niveau inférieur  contient 2 tables dédiées aux jeux de rôles, d’ailleurs ce soir la boutique ferme à 19h car il y a un Cthulhu 1920 mené par Pierre-Julien lui même.

Eux aussi font partie de l’association le Troll Fringant, avec la P@rle Rare et la librairie Rêves de Mangas et prêtent effectivement leur salles aux rolistes qui ont besoin d’un toit pour vivre leur passion.

sav tel steph s3 158

Mon hôte est vraiment un concentré de passion de dynamisme et de bonne humeur, il conseille habilement avec une redoutable efficacité deux ou trois clients pendant notre entrevue. Avec des gens pareil, je suis rassuré sur le sort du Jeu de Rôle dans la région d’Aix en Provence.

En prenant congé, au moment de pousser la porte, je tombe nez à nez avec le roliste en noir que j’avais croisé plus tôt… Le monde est petit, ce passionné fait partie de la tablée de Cthulhu de ce soir…

Rolistes du pays d’Aix, j’ai été enchanté par ma visite des lieux incontournables du jeu de rôle aixois. Vous dégagez l’énergie des cigales même en hiver et c’est un régal!

Je garderai un souvenir de votre ville comme celui d’une ville de vrais rolistes engagés!

Continuer surtout, n’arrêtez jamais et merci à tous de m’avoir fait rêver.

Voici quelques liens incontournables pour acheter l’indispensable et surtout jouer!

http://le.troll.fringant.free.fr/index.php

http://www.laperlerare.org/

http://www.facebook.com/home.php?sk=group_175986122437627&ap=1

http://lalicorneaix.blogspot.fr/

http://www.facebook.com/pages/Licorne-et-Dragon/523835254315518

http://www.revedemanga.com/

http://www.artn-magic.net/shop/boutique/index.php

IMG_0001_NEW

IMG_NEW

Merci à tous pour votre précieux temps, j’espère bien repasser par chez vous et m’arrêter pour jouer…

Kerlaft le Roliste vous souhaite bon jeux !

Catégories : détente, jeux de rôles, news, Reportages | Étiquettes : , , , , , , , | 13 Commentaires

17000 clics en 8 mois pour Kerlaft le Roliste

Encore un nouveau palier pour le blog de Kerlaft le Roliste qui fête avec vous ses 17000 clics depuis sa création en Août 2012.
Merci à tous!

image

image

Catégories : détente | 2 Commentaires

Partie Yggdrasil du 8 mars 2013 Compte rendu par Talpa

Pour une fois, ce n’est pas moi qui fait le compte rendu de partie mais une joueuse : Talpa (alias Lares la joueuse au caractère très affirmé ^^)

Étant en voyage, je ferai une mise en page illustrée de retour à mes pénates.

Pour l’instant je m’efface devant la prose.

image

Vendredi 8 mars 2013.
Retrouver la fille du Jarl.
Participants :
– Alberic Birger, soigneur
– Fenris, mercenaire
– Kal Thornton, fils du chef de guerre de notre village
– Swan Henderson, hirdmen
– Helha Dagdötter, scalde.

Nous arrivons à la cité des chaînes.
image

Les marins de notre navire doivent aller dans les tavernes se renseigner.

Un petit groupe armé vient à notre rencontre.

Nous demandons des renseignements sur un marchand de peau et j’explique notre présence car nous voulons acheter des peaux pour notre Jarl.

Le chef du groupe nous parle de Blotolf un excellent marchand.

Le soigneur et le mercenaire restent avec les marins se renseigner dans quelques tavernes.
image

Ils apprennent qu’un important groupe d’esclaves est sur le départ en direction des mines de fer de la Norvège.

Les bateaux qui ont fait le rapt appartiennent à Hrapp Annsson deuxième homme le plus puissant de la ville.

Nous arrivons chez Blotolf, petit homme gras et luisant. Swan voit qu’il est s’agit d’un important marchand d’esclaves.
image

La princesse est jute (17 ans) ou le fils du Jarl d’Odense (19 ans).Blotolf nous parle de Lopin qui aurait une jeune fille jute dans son entrepôt. Il s’agit d’une denrée rare.

Cet entrepôt est dans le pâté de maisons suivant. Pour les jeunes hommes, il faut plutôt voir dans la ville d’à côté. Une grande partie du butin que nous voyons est jute, en particulier un coffret aux armes de la ville d’Odense. Le marchand refuse de s’en séparer.

 Nous rentrons dans la taverne où nous avions rendez-vous, nous attendons.
image

Certains bougres de la taverne commencent à lorgner la lance d’Odin. Il va falloir se battre ! Swan en tue un, j’en attaque un autre mais il esquive ! Le combat est rude et j’arrive à éviter leurs attaques directes. Kal aussi est au prise avec des soldats. Il occis un de ses adversaires. Le dernier des adversaires part en courant : les têtes ont volé et la victoire est intégrale !
image

Swan a gagné 3 onces d’argent et une once d’or, once qu’il donne à Kal.Nous sommes respectés et l’on nous invite à boire. Swan étant blessé, je lui fais un garrot trop serré.

Alberic, heureusement le soigne rapidement.

Nous nous échangeons les informations : Hrapp Annsson est en réalité un vassal de Harry Stiegsson.

Nos informations concordent. La seule chose qui nous inquiète est le départ dès demain d’un groupe d’esclaves pour les mines de fer de la Norvège.
image

Nous décidons de donner priorité au fils du Jarl.Un navire danois a été récemment capturé. Il y avait un riche butin. Des émissaires d’Uppsala sont venus festoyer avec Harry. Ce dernier vient de tuer le chef de ses Hirdmen, ce dernier ayant eu une aventure avec la femme d’Harry désormais cloîtrée. Les funérailles sont prévues demain.Fenris essaie de dessoûler grâce à une décoction de bouleau noire. 

Je pars en observation. À quelques pas de moi, Swan me suit. Chez Lodin, je ne vois pas grand chose, la grande porte est ouverte et apparaît solide. La petite porte de derrière à l’air moins solide mais j’entends des oies.
image

Lodin et moi parlons. Il me parle de Guldaf Guldalfsson qui s’occupe des esclaves envoyés aux mines. Je lui achète quelques mouchoirs.Nous rentrons à l’auberge dormir un peu. Alberic envoie des graines infusées dans des soporifiques aux gens qui dorment.
image

Nous partons à la nuit tombée, Kal esquive un chat errant qui miaule tout de même. Un vieil ivrogne se jette à ses pieds, tenant des propos décousus. Les oies dorment. Par mesure de prudence, nous leur tordons le cou. 

En arrivant, devant la porte fermée de derrière, Kal soulève discrètement la barre de derrière qui tombe sur le sol, avec quelques nuisances sonores. Swan et Fenris entendent des ronflements.
L’obscurité est profonde, Swan en profite pour sortir un brasero de lumière.
image

Dans cette salle plongée dans le noir, il y a un vieux mercenaire en trainée ronfler.Fenris l’assomme et fouille le dormeur. Rien. Dans le couloir, il y a un escalier de bois. Quelques grincements émanent de la structure en bois. Swan tombe à la renverse dans les escaliers, jure bruyamment, bouscule Alberic et enflamment des peaux. Nous éteignons le feu tant bien que mal. Swan monte l’escalier 4 à 4, une porte s’ouvre et un homme, quelque peu endormi mais son épée à la main, apparaît.
image

Swan l’assomme immédiatement, de plus Lodin se retrouve gravement brûlé et attaché’Swan et Kal fouillent le bureau, Fenris et moi fouillons la chambre et Alberic s’occupe des latrines.
image

 Dans le bureaux ils découvrent que les affaires n’étaient pas florissantes. Il y a tout de même une once d’or. Dans les latrines, il y a deux onces d’or cachées. Dans la chambre, Fenris découvre un journal, la princesse serait retenue chez Harry. Tout un coup, on entend des bruits venant d’en bas.Nous allons nous battre. Swan détache Lodin et lui tord le cou. Deux personnes arrivent. Il s’agit de gardes de la ville, venus avec des torches. Laissant les autres se battre, je suis Alberic en sautant par la fenêtre. Il me réceptionne. 
image

Pendant que nous faisons le tour du bâtiment, les autres dégringolent les escaliers et se retrouvent face à 10 gardes, le mercenaire s’arrête pour fouiller les deux cadavres en bas de l’escalier : une once d’argent sur le premier corps. Kal décide d’utiliser les pouvoirs de sa lance :  » Par Odin !!!
image

« Le toit de la maison explose. Les gardes sont éparpillés. Nous les assommons pour qu’ils meurent dans l’incendie de la maison,toutefois la réussite de l’explosion indique le contentement d’Odin.Toute la maison brûle voire même le pâté de maison avant que le feu ne soit circonscrit.
image

Évidemment nous aidons à éteindre l’incendie. Nous retournons dormir sur le bateau. Le lendemain matin, nous demandons au capitaine de se préparer à un départ précipité et allons voir Hrapp.  

image

Catégories : jeux de rôles, Mes parties de Jeux de Rôles | Un commentaire

En exclusivité, la Newsletter de Ventsombre

image

Chose promise chose due, les Forums de Ventsombre, le célèbre site de PBF (Play By Forum) font l’honneur à Kerlaft le Roliste de laisser publier en exclusivité un raccourci vers leur Newsletter.

Bon lecture!
Et bon PBF car la qualité est au rendez vous!

Catégories : Uncategorized | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Partie D&D basic du samedi 9 mars 2013 Compte Rendu

Ce soir, j’ai maîtrisé un bon vieux D&D de mon fidèle vieux livre rouge de 1981.

livre rouge

Mon neveu Jeremy incarnait un voleur : Lupin l’apprenti , Dabu interprétait un clerc : l’acolyte Childeric et Belpharas jouait le guerrier : le vétéran Xarass.

Nos trois héros, ayant terminé leur formations respectives à la fin de l’automne, avaient rouillés tout l’hiver dans leur village de Valbourg attendant une opportunité de partir sur les routes prouver leur valeur.

Enfin, un soir, le majordome du Mage Varzul, érudit renommé de Valbourg vint leur proposer un travail d’escorte.

La fin de la saison froide avait été accompagnée de violents tremblements de terre, creusant des crevasses et brisant caves et bâtiments. Mais ceux-ci avaient également mis à jour, à une journée de marche de là, d’ancestrales ruines élémentaires.

Nos aventuriers se voient proposer un contrat à 25 pièces d’or par convoyeur avec une avance de 5 pièces d’or pour acheminer du matériel de laboratoire et d’analyse jusqu’au site de fouilles archéologiques dirigé par maître Varzul lui-même.

Le reste de la soirée est consacré à divers emplettes et chasse aux renseignements. Faisant leurs adieux à leurs différents précepteurs avec plus ou moins d’émotion. Nos aventuriers reçoivent chacun un cadeau, une dague en argent pour Lupin, deux potions magiques de soin pour Childeric et un anneau magique de protection pour Xarass. Leur enquête et mise en commun de leur souvenirs leur apprennent que deux fois par an, un ermite passe en pèlerinage par le village pour rendre hommage sur les autels quatre éléments autour de la montagne élémentaire. Une vieille comptine chante que l’on rempli la coupe, on plante la graine, on crée une étincelle et l’on souffle dans la trompe pour apaiser et respecter la nature et s’ assurer bienveillance et sécurité.

Le matin aux aurores dans le froid givrant du matin, nos aventuriers se retrouvent comme prévu sur la place du village et prennent possession de la charrette tirée par 2 chevaux de trait. Ils seront accompagnés de Baub le paresseux guerrier, bon à rien feignant de la compagnie de la garde, ancien collègue de chambrée de Xarass qui passera sa journée à dormir aux côtés du conducteur en cuvant de sa cuite de la veille.

Le temple élémentaires est censé se situer à une journée de marche en direction Nord Ouest.

Lupin, le furtif apprenti précéde le chariot à plusieurs reprises en eclaireur.
Le plus gros du chemin derrière eux, nos convoyeurs voient rappliquer rapidement le voleur à la charrette. Il y d’énormes traces sur la route. D’après leurs formes et les legendes, elles proviendraient d’un mythique Ourshibou, une fantastique et dangereuses créature au corps d’ours et à la tête de hibou pesant plus de 750 kg et mesurant au delà des 3,5m doté de griffes et dun bec destructeur. Ces traces semblent malheureusement se diriger vers leur destination.

En fin d’après midi, nos héros sortent enfin de la forêt et arrivent en flan de la colline. Un chemin récemment aménagé serpente jusqu’à un petit plateau supposé accueillir le campements et l’entrée du temple.

Avant le plateau, nos aventuriers tombent sur de nouvelles empreintes inquiétante se dirigeant vers leur destination. Notre discret voleur passe devant afin de reconnaître les lieux. Ce qu’il découvre le pétrifie, le camp à été saccagé et de nombreux morceaux des corps humain jonchent le sol dans de macabres mares de sang. Il perçoit également la silhouette encapuchonnée de 3 humanoïdes en train des piller les restes du campement.
Son manque d’expérience le fait repérer par les trois pillards qui lui décochent immédiatement une volée de flèches. Blessé à l’épaule, il dévale la pente pour se mettre à couvert derrière la carriole où il se soigne grâce à une potion magique de soin de l’altruiste acolyte Childeric.
Un meurtrier combat s’engage alors : Baub se fait brutalement réveiller par une flèche lui transperçant le bras et les côtes, l’éjectant de son siège. Sérieusement blessé, il commence alors à rouler le long de la pente suivi du bon Childeric le clerc dévalant la pente à ses trousses dans l’espoir de le soigner avant qu’il ne décède de ses blessures.

Le vétéran et l’apprenti sortent leur armes à distance et criblent de traits et de flèches un des trois assaillants qui meure sur le coup. Les deux restants, voyant le vent tourner prennent la poudre d’escampette.
Baub est rattrapé et soigné à temps.

Sur le plateau, une des trois tentes saccagées révèle un coffret. Notre apprenti déclenche en tentant de l’ouvrir une aiguille empoisonnée heureusement non lethale et Xarass brise un tiers de son contenu en forçant la serrure de la garde de son épée. Bilan : une potion de soin sauvée.

Notre groupe décide ensuite de s’engouffrer dans le temple dans un escalier entouré de hautes colonnes.
Les torches allumées, le voleur part en reconnaissance.

Les lumières de la torche révèlent un vieux temple ancestral aux murs peints de fresques. Le temple a été récemment restauré, et est visiblement dédié à l’élément eau.
Au fond de la salle, deux gigantesques statue représentant des femmes d’une beauté divine tiennent leur bras croisés sur leur poitrine. Entre les statues, une grande piscine à marches se trouve à l’emplacement habituel de l’autel.
Une fouille minutieuse du mur du fond par nos héros met à jour une ouverture qui semble destinée à recueillir de l’eau. Nos aventuriers commencent alors à former une chaîne pour acheminer l’eau de la piscine au mécanisme.
Les bras des statues s’écartent progressivement par un savant jeu de rouages et pistons et une portion du mur commence à se soulever. Redoublant d’efforts, la porte dérobée s’ouvre mais se referme progressivement si on arrête de remplir l’eau qui s’écoule des bras des statues au fur et à mesure. Lupin utiliser sa corde pour bloquer les bras les bras en position ouverte, gardant l’ouverture béante. Devant notre groupe intrepide, une grande salle circulaire découpée en 4 portions chacun dédiée à un élément. Enjambant le petit muret qui sépare les deux pièces, le voleur est envoyé en reconnaissance. De l’eau jusqu’au genou il progresse vers le centre de la pièce et découvre au milieu un piédestal surmonté de 4 formidables gemmes d’une taille indécemment grosse tournoyant dans doucement dans les airs au dessus du piedstal. Il s’agit d’un saphir, une émeraude, un rubis et un diamant. Autour de lui, l’eau se soulève par moments en colonne avant de retomber silencieusement.
Prévenant ses compagnons pour qu’ils le rejoignent, il s’avance maintenant vers le piédestal. Les gemmes sont tentantes mais la présence de ces forces élémentaires le dissuadent de s’emparer de ces trésors.
Le centre de la pièce est circulaire et est également surmonté d’un parapet circulaire duquel émerge le piédestal. Sur le sol, une forme humanoïde recroquevillée sous une couverture semble assoupie.
De la pointe de son épée, Xarass soulève l’épais tissu découvrant leur employeur en position fœtale visiblement affaibli et amaigri.
Tout autour, le niveau d’eau à monté et les colonnes d’eau se forment maintenant à un rythme plus rapproché.
L’érudit semble délirant, il parle de carnage, de monstres et de brigands qui auraient brûlé son grimoire de magicien. Il déclare être le seul survivant et avoir trouvé refuge ici mais il s’est malencontreusement retrouvé piégé.

Transportant le vieil homme sur le dos ils se rendent dans la précédente salle. L’eau s’écoule maintenant par l’ouverture et des colonnes d’eau animées se forment dans la salle des statues. Même les bras des statues déliés, le passage ne se referme comme repoussé par la force magique de l’eau et de ses colonnes mouvantes.

Éreintés, notre groupe se réfugie dans les grands escaliers pour y établir un campement sommaire. Ils passent leur tours de garde a scruter l’inexorable montée des eaux.
Au petit matin, l’eau a progressé jusqu’aux dernières marches.
Interrogé, leur inoffensif employeur penche pour la these que l’équilibre fragile élémentaire à été rompu pour l’ouverture trop longue de la porte laissant à l’élément eau une liberté incontrôlée et dévastatrice, les autres éléments pouvant le contrer étant en sommeil. Pour lui, il faudrait trouver une cérémonie capable d’apaiser les éléments et de rétablir l’équilibre.

Dehors, stupéfaction, la charrette et les chevaux ont disparus.

Transportant l’érudit Varzul, nos amis descendent la colline et entreprennent de trouver les quatre autels de la comptine.
Près du chemin, un tas de végétation attire l’attention du groupe. une fois déblayé, il révèle un guéridon de pierre surmonté d’une coupe. Bingo! c’est le premier autel… Ils versent de l’eau dans la coupe et celle ci commence à briller.

Un ruisselet d’eau boueuse suit maintenant le chemin de la colline se déversant dans la forêt.

Le groupe confiant le vieux magicien à Baub pour qu’il se repose, entreprend de contourner la colline pour trouver les autres autel. En effet, situé aux quatre points cardinaux de la colline élémentaire, nos héros trouvent successivement un grand arbre creux isolé, un brasero de pierre, un cor de pierre.

Chacun devra déclencher un autel. Xarass commence par le cor afin que le bruit provoqué donne le signal aux autres.
Il s’approche de la trompe mais se fait attaquer par de petites créatures invisibles qui lorsqu’elles attaquent redeviennent visibles, elles ressemblent à de petits elfes de 50 cm surmontés d’ailes d’insectes.
Sans se défendre, Xarass se dépêche de souffler dans la trompe qui semble s’activer sans bruits. Il s’enfuit prévenir ses compagnons qui attendent le signal et se retrouvent devant le brasero.
Là, de petits rires espiègles semble psalmodier un sortilège provenant de petites créatures humanoïdes. Xarass découvre alors que sa pilosité pousse de plusieurs centimètres et change de couleur : Orange vif et vert de gris.

Ils allument vite le brasero et se précipitent vers le grand arbre.

Devant ce grand arbre millénaire, une voix envoûtante attire irrésistiblement nos trois compères. Une femme très légèrement vêtue d’une beauté surnaturelle sort progressivement du bois de l’arbre et invite le groupe d’aventuriers à venir la rejoindre pour l’éternité. Sous le charme magique, les trois compagnons s’engagent vers une mort certaine.
Ils se réveillent quelques minutes après, une grosse bosse sur la tête devant le sourire niais de Baub qui leur explique qu’il venait les prévenir que de ruisselet, le flux d’eau prenait maintenant la taille d’une grosse rivière. Dès qu’il a vu ses compagnons se diriger les bras tendus la bouche ouverte lèvre pendante se diriger vers la dryade en lui disant des mots d’amour, il n’as trouvé de solution que de vous assommer.
La créature a alors disparue en grommelant.
N’ayant pas de graines c’est encore Baub fils de rustre paysan qui leur sauve la mise.

Le dernier autel est activé. Le flux d’eau commence a diminuer mais Varzul a disparu. De nombreuses traces empruntent le chemin boueux de la forêt.
Une traque commence. Les traces disparaissent dans la forêt mais sont relayées par des traces de chariot.

La piste debouche sur un campement de brigands. Les sentinelles dans les arbres les laissent passer. Dans le camp, tous portent des capes sombres épées courtes et arc. Les gibiers de potence toisent avec mépris les trois aventuriers. Un homme aux collants verts et au chapeau surmonté d’un gland de chêne attends au milieu du camp, les jambes écartées et les bras au côté. Il les salut du chapeau et déclare s’appeler Robin Dugland. Derrière lui, la charrette avec leur employeur visiblement malmené les ongles soulevés, des dents manquantes et le visage tuméfié de coups. Visiblement, il a mis du temps à parler.

Pour garder le vieil homme en vie, le chef des brigands propose à nos amis de retourner au temple élémentaire et en rapporter les quatre gemmes magiques.
Childeric essaie de raisonner le faquin, l’alertant sur les conséquences d’une telle entreprise mais rien n’y fait.

Les quatre héros quittent le camp.
Ils ont un plan. Sur le chemin des traces de l’ourshibou. Ils abattent un gros chevreuil et tentent de transporter la carcasse aux campement des brigands.
Ils ne sont pas encore arrivés qu’ils entendent les cris abominables de la créature. Ils contournement le camps tandis que le brigands alertés par les cris passent à l’attaque.
A l’entrée du camp, Dugland et 4 comparses assistent de loin au carnage.
Discrètement, le mage est libéré et nos héros passent aussi à l’attaque.
Lupin réussit deux backstab tandis que Xarass et Childeric raccourcissent et attendrissent les survivants avec leur épée et masse.
Laissant la charrette, ils fuient avec leur employeur à travers la forêt laissant derrière eux la mythique créature déchiqueter le reste de brigands dans d’horribles hurlements.

Ils arrivent en héros à la nuit tombée au village. Leur récit omet volontairement l’existence des temples et des pierres précieuses afin de ne pas susciter les convoitises mais conte avec brio leur exploits rusé concernant les brigands et le monstrueux Ourshibou.

Les héros sont conviés a être grassement récompensés par le célèbre magicien et plus tard à le convoyer vers la grande ville afin qu’il puisse récupérer un nouveau grimoire.

Mais comme il est dit dans Conan, « Ceci est une autre histoire.  »

Merci les amis pour cette bonne soirée. Je me tiens à votre disposition si vous voulez une suite.

Catégories : jeux de rôles, Mes parties de Jeux de Rôles | Étiquettes : , , , | 3 Commentaires

Rêves de roliste : Les Oniriques de Meyzieu du 8 9 10 mars 2013

Ce week end, j’ai pu rêver éveillé!

Un empirique concours de circonstances m’a fait découvrir un singulier festival à deux pas de chez moi : Les Oniriques de Meyzieu les 8, 9, 10 mars 2013 : le festival des littératures de l’imaginaire.

Flyer onirique 1 kerlaft IMG_0001_NEW IMG_0002_NEW

Ce dernier samedi après midi, mon ami Khomenor m’as conduit avec mes deux gremlins dans ce lieu prometteur.

Nous arrivons dans cette zone fantastique et intemporelle qui s’étend de la médiathèque à la place du marché.

Cette zone est un véritable multivers où se côtoient tout ce que notre imagination est capable d’engendrer.

Écrivains, illustrateurs, artistes, associations et conférenciers côtoient des êtres fantastiques issus de leur propre imagination.

Des étals et échoppes médiévales-fantastiques ont remplacés les commerçants habituels. On croise avec stupeur chevaliers et démons, bonimenteurs et troubadours, dragons chevauchés et explorateurs du passé qui ont connus un autre futur.

Certains stands ont particulièrement retenus mon attention. Même si tous étaient aussi avenants que sympathiques,  j’ai dû prendre leur cartes de visites pour pouvoir vous les présenter car étant passé en mode « dreamer » je ne voulais plus descendre de mon petit nuage.

Tous les exposants méritent d’être présentés mais je dois me contenter pour cet article de ceux dont j’ai la photo la carte visite.

Quelques bons plans du festival

Quelques bons plans du festival

A peine arrivé, je tombe en extase devant les illustrations de Vincent Joubert. Au téléphone ma femme me refuse tout achat pour le bien du budget familiale,  dommage car c’est vraiment beau.

Vincent Joubert

Ensuite, un festival de livres présentés par leur auteurs traitant de tout ce que l’imaginaire fait de mieux, des vampires aux chevaliers, des jeux de rôles aux romans d’anticipation et passant par les bandes dessinées ou les encyclopédies fantastique. Même le rétrofutur et le steampunk ne sont pas en reste.

20130309_171715 20130309_171254

Mes enfants me tirent par le bras, car arrivent en sautillant des elfes géants aux oreilles pointues, farfadets naïvement farceurs qui enchantent et impressionnent.

20130309_150504 20130309_145841

L’association CLIVRA (Club de l’Imaginarium à Vapeur en Rhône Alpes) arborent fièrement leur tenue des années victoriennes agrémentées d’engrenages et d’automatisme cuivrés dans un parfait esprit Steampunk. On les croiraient sortis d’un livre de Jules Vernes, ou des jeux de rôles Château Falkenstein ou Les Royaumes d’Acier

20130309_150347 20130309_150406

Nous allons ensuite au deuxième étage la bibliothèque s’est transformée en salle de jeux pour les plus petits chevaliers et dragons se disputent des princesses dans leurs roses châteaux pendant que les parents visitent une exposition de Dragons des plus réalistes aux plus excentriques.

20130309_151545

Ma fille à entendu une annonce : on maquille gratuitement les enfants sur la place du marché. Innocemment, elle me demande du haut de ses 4 ans si on a le droit de se faire maquiller sans être déguisés. Bien sûr ma chérie! Et nous voilà partis pour la place du marché!

20130309_153332

Sur la route, nous croisons un ent et une sorcière discutant tantôt avec des elfes sauteurs, tantôt avec des personnages totalement « Steampunk ».

20130309_153329

Nous croisons les premiers chevaliers en armures, les artisans exposent leur créations de cuir, de fourrures ou de métal, un forgeron travaille le marteau et l’enclume tandis qu’un marchand nous montre le fonctionnement d’un briquet à amadou.

20130309_153713 20130309_153854 20130309_154036 20130309_160204

Chose promise, chose due, nous faisons la queue pour un maquillage fantaisiste. Mon cher pote accepte que l’on se relaie ce qui me laisse découvrir les différents goûts de l’hypocras ou de l’hydromel auprès de sympathiques taverniers.

20130309_154812 20130309_173725

Ragaillardi, je reprends ma place de papa et mon petit fiston s’endort dans mes bras quand vient son tour. Ma fille en revanche sera grimée en fée par une véritable virtuose du pinceau.

20130309_162845

Nous continuons notre visite par des démonstrations de combat d’escrime médiévale avec différentes épées, armures ou protections.

20130309_160043 20130309_155426

Des brocanteurs présentent des pièces rares et évocatrices de temps glorieux pendant que des couturiers exposent de somptueuses tenues médiévales allant du gueux au royal en passant par le courtisan.

20130309_163540 20130309_163835

Nous croisons des démons cornus, des damoiselles et damoiseaux, des explorateurs gentlemen extraordinaires.

20130309_152032 20130309_16022320130309_164331

On trouve également des accessoires pour devenir un héros  légendaire ou une créature merveilleuse, des armures, boucliers, bijoux ou artefacts, masques et prothèses…

20130309_16413620130309_181940

J’entends des cris et des grognements, ce sont les dragons, chevauchés par de féroces guerriers de noir vêtus parlant une langue gutturale oubliée escortent des œufs et des dragonnauds à peine éclos. Une soigneuse les nourris afin qu’ils ne dévorent pas les badeaux ce qui rends les dragons assez dociles pour se faire caresser.

20130309_180506 20130309_180239 20130309_180329 20130309_180257

Une dernière échoppe sur les instruments de musique les plus insolites du monde, pour garder un souvenir de cette journée, je repart avec une guimbarde, un appeau à canard ou clown, et un sifflet à coulisse.

20130309_182646

Il est temps de rentrer, je passe avec une pointe de jalousie par le stand Naheulbeuk, évoque avec le vendeur le destins de ces personnages que je connais depuis l’année de leur création et regrette de ne pas pouvoir ce soir assister à leur concert de chanson aussi drôles qu’entraînantes.

20130309_17244620130309_151857

Je rajoute aussi la photo d’un teeshirt de geek qui en jette.

20130309_170509

Mais je ne vais pas me plaindre car ce soir, j’ai la chance de maîtriser un bon vieux D&D basic première édition issus de mon livre fétiche dédicacé par feu maître Gary Gygax lui même.

wpid-20120831_103338.jpg garde moi une place dans quelques années livre rouge FrenchDandD_0001

Bravo et merci d’avoir organisé les Oniriques, je n’attend qu’une chose, la prochaine édition en 2014. Vous m’avez fait rêver et émerveillé mon âme. N’arrêtez jamais!

Catégories : détente | 10 Commentaires

Ce bon vieux D&D Basic quelques videos

D&D mon premier amour

Catégories : détente, Donjons et Dragons (basic) | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :