Barebones Fantasy ce soir

Ce soir, je m’invite dans la grotte de Maître Madeclaid pour y tester Barebones Fantasy.

image

Il paraît que ça ressemble à Donjons et Dragons…
Surprise, vous saurez tout bientôt. ..

En attendant voici la critique de Yoichi Hiruma sur Casus No de Pandapirate

BareBones Fantasy (Ou BBF, chez les hypeux d’outre-Atlantique) est un mini jeu de Fantasy ambiance Dungeon Crawling decontract qui n’est pas sans rappeler Dungeon Slayers. C’est la même philosophie, une ambiance Old-school posée sur un système léger et moderne.

Le jeu est simple et se joue avec des D10. Un perso est défini par 4 caractéristiques qui valent 30+5D10 (ou en répartissant les valeurs suivantes 50, 55, 60, 65). Ces 4 caractéristiques sont Strength, Dexterity, Logic, Wilpower.

On se choisit ensuite une race (Elf, Nain, Halfling, Humain) ce qui donne un bonus de 10 à une carac, des langues, le mouvement de base et un petit feat spécifique à la race.

Ensuite, viennent les compétences au nombre de 9. Celles-ci sont : Cleric, Enchanter, Leader, Scholar, Scout, Spellcaster, Thief et Warrior. Ce qui fait 8 si vous comptez bien, mais Warrior est décomposé en deux sous-compétences : melee et ranged. Ces compétences dépendent d’une carac (Dexterity pour Thief par exemple) et valent la moité de cette dernière au départ.

A ceci se rajoute 20 points pour la compétences principale et 10 points pour une compétence secondaire que l’on choisi pour son perso.

Ensuite, on peut mettre un niveau dans une compétence. Chaque niveau rajoute 10 points. Certaines compétences spécialisées (spellcaster au hasard) ne peuvent être utilisées si on n’a pas au moins un niveau dedans.Reste à calculer les PV (Body Points dans ce jeu), l’init et 2-3 autres détails.L’armure marche comme réduction des dommages, le combat se fait sur des actions contestées (les défenses sont des actions, et il y a des pénalités pour les actions successives, ça peut vite devenir dangereux).

Pour la magie, il y a une liste de sorts et on en connait un certain nombre selon son rang dans les compatences magique et si la compétences est principale ou pas. 

On a en plus un sympatique bestiaire et un générateur d’aventures qui permettent de s’y mettre très vite.C’est très léger au niveau des règles et c’est vraiment pour les gens qui adhèrent à la philosophie rulings, not rules.

Le bundle pdf contient :- les règles, la fiche de perso et une cheat sheet pour les joueurs.- les mêmes en version printer-friendly- deux carte du Keranak Kingdom, une normale, une avecd es hexagones dessus- un petit module de 16 pages (un petit village et un petit donjon)- et sa version printer-friendly

Voilà, c’est à peu près tout. J’aime bien, c’est joliment présenté. Ca n’apporte pas forcément grand chose quand on a déjà un ouvrage comme Dungeon Slayers, mais ça a le mérite d’être moins dense que la dernière édition de ce jeu et ça utilise des D%, ce qui peut faire plaisir à certains.

Mes amis j’ai hâte de découvrir ça…!

Publicités
Catégories : jeux de rôles, Mes parties de Jeux de Rôles | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :